Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement
La famille continue de s’étendre et de répandre le bonheur !
mercredi 4 juin 2014

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je fais un billet bien plus joyeux que mes 4 précédentes publications. Parce que même si j’ai décidé de faire une pause salvatrice dans mon aventure ratesque au départ de ma troupe, je ne compte pas tourner la page sur tout ce que j’ai partagé durant ses 7 années !

La descendance de feu mon Gustin continue !

Brighit chez Kerma et Morgan Le Fay chez Lorien ont toutes deux trouvé un fiancé et ont toutes deux déjà fait des galipettes !

Brighit est unie à Chamallow dont la maman est ChouCha (vous pouvez suivre le topic de la portée ici), et Morgan est unie à Merenré, qui est le petit-fils de la jolie Betty de Lorien. Ce sont des portées qui tiennent beaucoup à coeur à Kerma et Lorien, et que je prends énormément de plaisir à suivre.
Je pensais ressentir un petit pincement à l’idée que la vie continue alors qu’elle s’arrête chez moi, mais en réalité, je suis vraiment très heureuse que la famille que je chérie depuis si longtemps continue de s’agrandir, et de ravir encore plein d’adoptants !
Même si l’on note tristement des soucis de santé, nous avons maintenant un excellent recul sur cette famille, des informations très complètes à chaque génération, et un caractère vraiment en or <3

J’espère retrouver un jour le courage d’adopter à nouveau des rats, et de pouvoir adopter sur ces nouvelles branches 🙂

En attendant, j’envoie toutes mes bonnes ondes à Kerma et Lorien, que la reprise des portées porte chance à Kerma, et que le bonheur de papouiller des ratons se repointe à nouveau chez Lorien <3

Animal Expo 2013, le bilan !
mardi 8 octobre 2013

Bonjour à tous,

Comme certains d’entre vous le savent déjà, ce weekend, nous étions à l’Animal Expo, car nous faisons parti depuis 4 ans des bénévoles qui organisent et gèrent le Pavillon Rongeurs !

Cette année, nous avons emmené Hellscream, Oshu’Gun, Kaldoreï et Wait for It sur le salon. Ca a été assez rude pour eux car il y avait énormément de monde cette année, donc je les ai isolés dimanche après-midi au calme dans la réserve. Oshu’Gun a beaucoup fait parler, nombre de visiteurs ont été très surpris de son poil ! « Mais il est malade ? », « il se fait tondre par les autres ? », « il est vieux ? », non non, il est en mue perpétuelle !

Et ma plus belle surprise, ce sont les visiteurs qui sont venus me voir en me disant « vous connaissez PARatSite ? », ah ça oui, je connais… ! 🙂 C’est vraiment génial de rencontrer les gens en vrai, de voir qu’on est utiles, et que les gens apprécient le travail fourni !

Cette année, je suis très fière du Pavillon, je trouve que nous avons progressé (encore !) par rapport à l’année dernière, le coin enfants a eu un succès fou, les conférences étaient mieux organisées et ont trouvé des oreilles attentives, les cages d’exposition étaient vraiment super pratiques (y a pas à dire, SAVIC a quand même un cran d’avance sur ses concurrents)

Très contente aussi des espèces que nous avons pu présenter, même si les visiteurs se sont plaints du manque de cobayes cette année… Ah ben oui, mais nous ne pouvons pas TOUT représenter TOUS les ans ! Cette année, les lapins et les furets étaient à l’honneur, le coin petits rongeurs n’avaient rien à envier aux autres, gerbilles, hamsters, souris, mastomys, souris rayées, chinchillas, octodons… Carton plein !

Et cerise sur le gâteau, j’ai rencontré un chercheur qui aimerait remplacer les tests sur des animaux par des modèles mathématiques fiables… Si ça, c’est pas beau ?!

Nous allons tout faire pour faire ENCORE MIEUX l’année prochaine ! 🙂

Et vous, ça vous a plu ?

On recherche des exposants pour le Pavillon Rongeurs de l’Animal Expo 2013
mercredi 12 juin 2013

Bonjour à tous !

Comme vous le savez peut-être, je participe en tant que bénévole à l’organisation du Pavillon Rongeurs du Salon Animal Expo, depuis maintenant quelques années 🙂 Nous y étions l’année dernière avec Drek’Thar, Grom Hellscream et Oshu’Gun 🙂
Plus d’informations ici : http://www.pavillon-rongeurs.fr

L’objectif du Pavillon Rongeurs est de regrouper des passionnés qui viennent exposer leurs propres animaux, pour les faire découvrir aux visiteurs et répondre à leurs questions.
Dans le Pavillon Rongeurs, pas de vente d’animaux, nous sommes là uniquement pour renseigner les gens et leur faire découvrir de nouvelles espèces, taire leurs aprioris, éveiller leur curiosité, affronter leur phobie et aller au contact des animaux.

C’est un week-end très riche en émotions, on en ressort grandi humainement, et très fatigué car le weekend est épuisant (montage du pavillon le vendredi et samedi et dimanche à courir partout et à répondre aux assauts de questions) lol!

Cette année, nous cherchons des bénévoles qui intégreront notre équipe qui sera composée de 30 à 40 bénévoles pour exposer les espèces suivantes :
– cochons d’inde
– hamsters
– gerbilles
– furets

Et pourquoi pas d’autres espèces de rongeurs.

Nous avons déjà les exposants pour les rats, lapins, et souris.

Si vous avez des animaux et que vous souhaitez participer à cette aventure avec nous, merci de me contacter par mail ou sur Facebook pour que nous puissions en discuter ensemble Smile

2 nouveaux petits rats en FA
jeudi 21 février 2013

Bonjour à tous,

Hier, j’ai accueilli à la maison 3 petits ratons. 2 restent en famille d’accueil chez moi, l’un part demain midi chez une co-voitureuse chargée de l’emmener jusqu’en Belgique chez son adoptante.

Ils viennent d’un sauvetage de plus de 50 rats sur Poitiers, un particulier qui s’est « laissé déborder ». Les sexes étaient mélangés, les gamelles étaient à peine remplies… Un refuge a pris le relai et a placé tout ce petit monde chez des FA temporaires le temps de trouver des FA et adoptants. Sauf que les FA n’étaient pas « armées » pour accueillir ces petits loups, certains n’ont pas survécu… Et malheureusement, la plupart des femelles sont gestantes… Alors qu’elles n’ont que quelques semaines 🙁

Il reste encore des rats à sortir de là, si jamais vous voulez aider, votre aide est la bienvenue : évènement Facebook du sauvetage

Pour ma part, j’ai donc accueilli deux mâles à peine sevrés à la maison. Ils sont minuscules, et l’un d’entre eux a les yeux à peine ouverts. Mais ils ne se laissent pas abattre ! Ils sont vifs, curieux, ils mangent. Ils n’ont jamais été manipulés et ça se voit sans peine, mais je suis sûre qu’avec de la patience, ils vont finir par apprendre. Pour le moment, je me concentre sur leur santé, il faut à tout prix qu’ils prennent du poids !

Je les ai déparasités en prévention, et ils ont du Rénutryl, de la blédine avec germe de blé + propolis + levure de bière + argile verte (argile pour prévenir des diarrhées à cause du stress et du changement d’alimentation, même si apparemment, ils n’étaient pas vraiment nourris -_-)

Ce sont deux petits hooded noir standard lisse, qui n’ont pas encore de nom, mais ça ne saurait tarder ! Vous pouvez suivre les nouvelles sur ma page Facebook, sinon j’en mettrais régulièrement ici de toute façon.

Ils seront mis à l’adoption dès qu’ils auront fini leur quarantaine, seront requinqués, et auront confiance en l’humain 🙂

Une belle vie pour Olive & Tom
dimanche 6 janvier 2013

Bonjour à tous !

Olive & Tom sont aujourd’hui partis dans leur nouveau foyer 🙂 Ca a été un déchirement de les laisser partir, mais ils ont trouvé les meilleurs adoptants du monde entier, donc je suis rassurée 🙂

Olive a été adopté par Lilou et Tom par Benagotof.

Pour ceux qui n’ont pas suivi leur progression sur ma page Facebook, Olive & Tom se sont petit à petit décontractés et ont commencé à reprendre confiance en l’humain. Bien sûr, leur apprentissage n’est pas terminé, mais il y a eu d’énormes progrès, Olive nous faisait même des câlins !

Olive est donc parti chez Lilou, et a été rebaptisé Celeborn (à prononcer Kéléborn, mari de Galadriel dans le Seigneur des Anneaux). Tom est parti chez Benagotof et a été rebaptisé Lord Freuddwyd (songes/rêves en Gallois).

Les laisser partir n’a pas été facile, mais ils ont fait craquer de chouettes adoptants, je suis sûre qu’ils auront une vie magnifique !

C’était ma première expérience en tant que FA, et même si ça demande du travail et que ça me déchire le coeur quand ils s’en vont, c’est vraiment une très belle aventure ! Je pense que je renouvellerai l’expérience ! Redonner confiance à des animaux et leur permettre d’accéder à une belle vie, c’est vraiment une chouette aventure.

Longue vie à Celeborn et Lord Freuddwyd, et un immense merci à Lilou et Benagotof d’avoir craqué pour eux !

Des nouvelles des petits en FA
lundi 17 décembre 2012

Bonjour à tous,

Les petits rats de laboratoire en FA à la maison ont désormais un nom ! Ils s’appellent Olive et Tom (oui, en référence à l’anime du même nom au Club Do, même pas honte).

Olive est le plus gros, le moins peureux et le plus téméraire ! Hier, il est sorti pour la toute première fois sur moi, de lui-même. On sent que la curiosité l’emporte sur la peur ! Il se laisse toucher, mais n’aime pas du tout être porté.

Tom, le plus petit, a un trou de poil au niveau des omoplates. Je ne sais pas d’où ça vient, il l’a depuis qu’il est arrivé (c’est comme ça que j’arrive à les reconnaître, parce que les albinos standard lisse sont impossibles à différencier !). Il est encore terrorisé par l’humain et court se planquer dès qu’on approche trop près. Il se laisse caresser (enfin, il n’apprécie pas, mais il se laisse toucher sans rien dire), mais déteste qu’on le porte. Avec lui, j’essaie d’y aller doucement, de le caresser un peu puis de le laisser tranquille, pour qu’il comprenne que je ne lui veux pas de mal.

Ils mangent comme 4, et apprécient volontiers le Rénutryl :

Pour le moment, je n’ai pas encore fait leur annonce d’adoption, ils ne sont pas prêts à partir chez quelqu’un, ça leur ferait trop de bouleversements d’un coup (et puis il leur reste une semaine de quarantaine à effectuer). De toute façon, il y en a un des deux qui a déjà un foyer qui l’attend avec impatience 🙂

Je ferai l’annonce pour le second quand ils seront prêts à partir, et ils partiront en même temps pour éviter que l’un des deux reste seul en attendant son adoption 🙂

De l’espoir pour des rats de laboratoire
mercredi 12 décembre 2012

Bonjour à tous,

Pour ceux qui n’ont pas suivi les nouvelles sur Facebook, j’ai récupéré hier soir deux petits rats de laboratoire en famille d’accueil. Ils n’étaient plus utiles et devaient être euthanasiés rapidement.

Ils ont trois mois, ils sont albinos standard lisse, je ne connais pas encore leur souche, probablement des Wistar ou des Sprague Dawley (apparemment, je peux vérifier en mesurant la taille de la queue par rapport au corps, j’essaierai !).
Ils servaient à s’entraîner aux anesthésies ainsi qu’aux prises de sang, et n’ont par conséquent reçu aucun produit « dangereux » pour eux (type essais de médicaments, ou introduction d’une maladie).

Je ne sais pas s’ils sont frères ou non, l’un est plus gros que l’autre. Le plus gros est curieux, vif, et pas peureux pour deux sous, hier il a exploré sa cage et voulait même sortir. Il vient sur moi sans problème et se laisse toucher.
Le plus petit me fait énormément de peine, il est complètement prostré, et quand je le caresse, il se laisse faire d’un air résigné, comme s’il acceptait son triste sort et attendait patiemment que sa souffrance prenne fin. J’espère lui montrer qu’être un petit rat de compagnie, c’est plaisant, et qu’il puisse reprendre confiance en l’humain.

Je leur ai mis des supreme science selective et de la blédine, mais ils ne savent visiblement pas à quoi sert la blédine, car elle a été piétinée, mais pas mangée ! Le plus gros préfère manger des bouchons ! Par contre, les petites friandises bio laissées dans leur gamelle ont disparu 🙂

Mon chéri est en charge de leur trouver des noms 🙂 Donc j’espère que ce soir, ils ne seront plus « no name ».

Je les garde au moins deux semaines, le temps de la quarantaine, et le temps qu’ils s’habituent un peu à l’humain.

Mes rats, ces amours, ces emmerdes
mardi 27 novembre 2012

Avoir des rats, c’est fun.

Ça a un côté un peu rebelle, ça alimente les discussions, ça intrigue les gens qui viennent chez vous (et dans le meilleur des cas, ça les empêche même de venir chez vous, parce que « c’est sale et ça pue », tant mieux, ça fera moins de rangement). Ça vous donne de l’importance auprès des gens, ils se souviennent de vous comme « la fille qui a des rats » (oui, je dis bien « la fille », parce qu’un homme qui a des rats, ça marque moins les esprits, allez savoir pourquoi).

Pour les intimes, avoir des rats, c’est comme avoir une boîte pleine d’amour, que l’on peut ouvrir dès qu’on se sent seul et hop, on est réconfortés ! On ouvre la cage, on s’assoit par terre, et on se laisse envahir par ces petits monstres qui viennent nous grignoter les cheveux, les oreilles, nous sentir les narines, nous grimper sur la tête, qui se laissent glisser le long de nos épaules pour nos tatouer leurs griffes.

Quand on s’ennuie, on les regarde vivre et évoluer entre eux, prendre des positions toujours plus ridicules les unes que les autres, se chamailler pour un bouchon alors que la gamelle est remplie, aller boire en même temps au même biberon, et sourire bêtement en les regardant dormir en tas, une paire de fesses par dessus les oreilles.

 

Oui, mais avoir des rats, c’est surtout des emmerdes ! C’est alterner entre problèmes d’intégration qui nécessitent un ballet incessant de cages et d’accessoires, de médicaments homéopathiques et phytothérapeutiques pour « apaiser les tensions », de compositions de groupes qui changent toutes les semaines, et problèmes de santé.

Quand votre rat a un problème de santé, on vous dit « emmène-le chez le véto ». Ça paraît simple, dit comme ça. Mais emmener un rat chez le vétérinaire, c’est une organisation millimétrée. Car bien évidemment, le vétérinaire compétent ne se trouve pas au pied de chez vous, non, il est à une heure de transports de chez vous, et à une heure de transport de votre lieu de travail (avec correspondance, s’il vous plait ! Sinon, c’est trop facile)

On appelle donc pour prendre rendez-vous, en demandant le premier rendez-vous, histoire de ne pas être obligé de poser une journée de congés, parce que si on pose une journée de congés à chaque fois qu’on va chez le véto, au bout de 6 mois, on a épuisé nos 5 semaines de congés payés.

Rendez-vous obtenu pour 8h donc. Mais souvenez-vous ! On habite à une heure de transport du vétérinaire. On part à 7h de chez nous. Donc on se lève à 6h30 (les plus coquettes se lèveront plus tôt). En ayant pris soin de préparer tout le nécessaire pour le transport du rat la veille au soir, histoire de grapiller quelques précieuses minutes de sommeil : la boite de transport avec du drybed, un tissu dans la boite, le sac pour mettre la boite, la serviette pour recouvrir la boite dans le sac, le biberon avec de la grenadine, parce que la grenadine, c’est trop bon, le petit sachet de bouchons okazou, et on refait le tour 3 fois histoire d’être sûre.

A 7h, il nous reste donc à mettre le rat dans la boîte (et vérifier qu’on a mis le bon, parce que bon, avec un seul oeil d’ouvert, on a tôt fait de se tromper), et on se met en route. Oui mais souvenez-vous ! Une heure de transport avec correspondance ! Ça signifie qu’on a à peu près 1 chance sur 2 d’avoir des problèmes sur la route (et si on ne les a pas pour aller chez le véto, on les aura de toute façon pour aller travailler).

8h, 8h15, 8h30, dépend de notre degré de chance, on dépose le rat chez le véto. Pas d’bol, faut opérer ! Il devra donc rester toute la journée. On lui fait un gros bisou, une papouille, encore un bisou, et une papouille, et la larme à l’oeil, on s’en va, en espérant avoir de bonnes nouvelles lors du coup de fil du début d’aprèm.

Allons donc au travail. Souvenez-vous… une heure de trajet, avec correspondance. Je vous épargne le discours sur la probabilité d’avoir un voyageur malade, ou un accident voyageur, ou un incident technique, on arrivera forcément en retard.

Arrivé au travail, c’est le début d’une longue, très longue matinée. On a le droit d’appeler à 14h. Pas avant. Toutes les minutes, on regarde l’heure en espérant qu’une heure se soit écoulée. C’est long. On s’inquiète, on angoisse, on regarde son téléphone, on espère qu’il ne sonne pas, car un véto qui appelle, c’est mauvais signe.

Pause déjeuner, on peine à avaler quelque chose.

13h55, on prend son téléphone, et on attend 14h. 14h pétantes ! Ça y est, on a le droit d’appeler. On appelle et… Ça sonne occupé. On raccroche, et on rappelle tout de suite (des fois que le correspondant ait raccroché en même temps que nous). On tourne en rond. On finit par avoir l’ASV, qui nous rassure à sa façon : « il mange un apéricube », « il est sur ses 4 pattes », « il a peiné à se réveiller, on le surveille », etc.

L’après-midi est tout aussi longue que la matinée.

17h45, on prend la route pour aller récupérer le rat chez le véto. Souvenez-vous, trajet avec correspondance, donc… problèmes en vue ! On prend 15 minutes de marge histoire de ne pas arriver devant un cabinet fermé.

On arrive à 18h55, haletant à cause d’une course effrénée pour ne pas arriver à la fermeture et là, salle d’attente bondée ! On patiente, on patiente, on patiente, pour récupérer un loulou qui aura déjà arraché la moitié de ses fils et qui nous fera la tête une fois rentrés à la maison, pour cause d’abandon.

A 20h30, on arrive enfin à la maison. Si on a de la chance, on a un chéri qui nous a préparé à manger. Sinon, y a plus qu’à commander une pizza qui arrivera froide à 22h.

Bilan de la journée : 4h de transport au lieu de nos 30 minutes habituelles, un rat avec la moitié des fils arrachés qui nous fait la tête, du stress, de l’angoisse, de la fatigue, et X euros en moins selon notre bonne étoile du jour.

Les rats, c’est que des emmerdes.

 

 

(mais on les aime quand même, non ?)

Mon rat vient d’animalerie (je sais, c’est mal)
jeudi 22 novembre 2012

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, pour la énième fois depuis que je suis inscrite sur les forums de rats, je viens de lire « mon rat vient d’animalerie (oui, je sais, c’est mal) ». A chaque fois, je me dis « mais alors, pourquoi ? »

On peut adopter en animalerie, sur un coup de coeur, par méconnaissance des rodent farms, ou tout simplement parce qu’on se fiche des conditions de naissance des rats. Il n’y a aucune loi qui interdit d’adopter en animalerie, et malgré la « pression » de la communauté qui privilégie les rateries et particuliers, chacun reste libre de faire ce qu’il souhaite (et encore heureux, non ?).

Mais si on le SAIT, pourquoi adopter là-bas ?
Si on est d’accord sur le fait qu’aucun être vivant ne devrait naître dans les conditions des rodent farms, pourquoi encourager  le commerce en adoptant en animalerie ?

Dire « oui, je sais, c’est mal » n’empêchera pas l’animalerie de commander une nouvelle portée dès que le raton sera vendu et empaqueté dans sa boîte en carton. L’animalerie et les éleveurs professionnels n’ont que faire des états d’âme des clients.

Je trouve qu’il est encore pire de dire « oui, je sais, c’est mal » que d’assumer hautement son choix en disant « je m’en fous ». On a le droit de s’en foutre, on n’a pas tous la même sensibilité. Mais adopter en animalerie tout en sachant pourquoi on le déconseille, et se cacher derrière des « oui, je sais, c’est mal », cela ressemble plutôt à un soulagement de conscience qu’à une réelle remise en question ou une vraie prise de conscience.

J’ai adopté mes deux premiers rats en animalerie, je n’en ai pas honte. Je les ai pris là-bas car je ne m’étais pas informée sur les éleveurs professionnels. Je savais que mes rats risquaient d’être fragiles, et que j’aurai sûrement plus de frais vétérinaires, mais je n’avais pas imaginé dans quelles conditions ils étaient nés (l’information était accessible, je ne l’ai pas assez cherchée). A l’heure actuelle, y a il doit y avoir les 3/4 des sites de rats qui expliquent POURQUOI il ne faut pas les prendre en animalerie.

Alors comment peut-on encore ‘encourager cet horrible commerce et se cacher derrière des « oui, je sais, c’est mal » ?
Si c’est mal, ne le faites pas. Et si vous le faites, n’en ayez pas honte, assumez vos choix. Vous avez le droit d’adopter où vous le souhaitez, ne vous cachez pas derrière de fausses prises de conscience.

Pour ceux qui ne souhaitent pas encourager ce commerce, car oui, « c’est mal », je vous invite à lire les articles « Où adopter » et « Adopter chez un particulier« .

Le bilan de l’Animal Expo !
mercredi 10 octobre 2012

Bonjour à tous !

Ce week-end se tenait la 21è édition du salon Animal Expo entièrement consacré aux animaux de compagnie. Comme je vous l’avais déjà dit, j’y intervenais en tant que bénévole sur le Pavillon Rongeurs. Des semaines de dur labeur avec une équipe motivée, mais le résultat était là !

Que du positif, vraiment, on s’est déchirés pour faire une exposition de qualité, et les visiteurs avaient l’air satisfaits de notre travail !

Au programme : des animaux à papouiller (mais pas à acheter !), des dépliants informatifs sur chaque espèce présente, des affiches A3 sur chaque espèce et sur des sujets plus généraux (comment adopter chez un particulier, les litières, la stérilisation etc.), des conférences, des animations pour les enfants, des animations pour les moins enfants… Bref, un pavillon vivant et attractif !

J’avais emmené Drek’Thar, Grom Hellscream et Oshu’Gun, ils n’ont fait que dormir ! Un peu stressés dès que je les sortais, donc je les ai laissés tranquilles dans la cage 🙂 Mais ça ne les a pas empêché de faire jouer les stars ! Regardez la petite vidéo diffusée sur le site de l’Animal Expo (soyez vigilants vers la 56è seconde !)

Je vous partage les photos du Pavillon Rongeurs que j’ai glané sur Facebook, elles ne sont pas de moi, elles appartiennent à leur auteur, merci de les contacter avant toute diffusion/utilisation (vous trouverez toutes les informations en cliquant sur les photos)

Si vous avez des photos que vous souhaitez partager (uniquement du Pavillon Rongeurs), n’hésitez pas à me contacter (coordonnées sur la page A propos)