PARatSite, site de rats domestiques

Un dernier au revoir à Orgrim Doomhammer

A mon petit Orc.

Tu as été mon premier rat de sauvetage. Abandonné avec tes frères au Bois de Vincennes, tu aurais patiemment attendu que la mort vienne te chercher si myeel et son chéri n’avaient pas croisé votre route. Ils vous ont recueillis, débarrassés des larves de mouche qui vous rongeaient, et ont pris le temps de vous placer chez des gens qui sauraient vous aimer.

Arrivé à la maison, tu as connu Kirin. Les débuts n’ont pas été faciles entre vous, tu ne voulais pas te soumettre, et Kirin, qui venait de perdre son copain, ne savait pas trop comment s’y prendre avec toi.

Pourtant, tu as su l’accompagner et être là lorsqu’il en a eu besoin, et lui montrer qu’il était entouré et aimé.

Tu as eu très rapidement des soucis de santé. Déjà castré car tu avais un testicule coincé dans l’abdomen, tu as ensuite eus des abcès post-opératoires, comme tes frères, puis tu as développé un ulcère à un oeil, et à l’autre. Malgré le traitement, tu as perdu presque entièrement la vue, et ton oeil droit.

Depuis ce moment là, tu es devenu « le béta » de la cage. Tête en l’air, brouillon dans tes déplacements, tu n’étais vraiment pas très doué. La plupart de tes tentatives échouaient lamentablement. Qu’est-ce que tu as pu me faire rire ! En plus, avec ton oeil droit crevé, tu n’étais franchement pas très beau.

Néanmoins, tu as toujours, toujours, toujours été un rat extrêmement gentil. C’est toi qui te collait aux intégrations compliquées, tenant compagnie tantôt à l’un, tantôt à l’autre. Je savais qu’avec toi, tout se passerait bien. Copain avec tout le monde, tu adorais être entouré de rats. Pas doué jusqu’au bout, tu étais en bas de la hiérarchie, mais tu t’en fichais, tu voulais juste des copains. Grâce à ta gentillesse, nous avons pu redonner goût à la vie à Kelt, qui vit maintenant paisiblement avec les potes.

La seule chose avec laquelle tu ne plaisantais pas, c’était la bouffe. Je suppose que c’est aussi lié à ton abandon et à la faim que tu as connue. Tu te ruais sur les gamelles et sur les friandises, manquant de m’arracher un doigt au passage.

Tu n’aimais pas vraiment les papouilles, ni être manipulé, et tu détestais aller chez le vétérinaire. Mais, fidèle à toi-même, tu étais gentil, et tu te laissais faire sans broncher.

Plutôt effacé, on te voyait rarement sortir, tu étais mieux au chaud dans ta sputnik avec deux ou trois bouchons plutôt qu’à vadrouiller partout.

Tes frères sont partis les uns après les autres, je savais que tu partirais tôt ou tard. Mais tu es parti tellement brutalement, tellement rapidement, je ne m’y attendais pas, et j’ai toujours du mal à admettre que je ne verrais plus ton petit museau sortir du hamac…

Hier matin, je suis venue vous dire bonne journée, tu étais là, dans le hamac, avec tes 5 copains.
Le soir, en rentrant, tu étais tout froid, allongé en bas de la Royale, là où tu n’allais jamais.

La vétérinaire t’a ausculté, tu es mort d’une hémorragie interne due à une rupture de l’aorte. Je n’aurai pas pu l’anticiper, je n’aurai même pas pu te sauver si j’avais été là. C’est venu « comme ça ».

La seule chose qui me réconforte, c’est que tu as du t’endormir paisiblement, rapidement, et sans souffrir. Tu méritais bien ça.

Mais c’est tellement injuste…

Orgrim Doomhammer, grand chef de la Horde, tu n’avais rien d’un leader.
Mais tu laisses derrière toi un grand vide.
Tes copains te cherchent.
Tes humains te regrettent.
Tu m’as permis de vivre une belle aventure, celle de pouvoir donner une seconde chance à un petit être qui n’a pas mérité son destin.
Grâce à toi, les rats de la maison vivent en harmonie.
Grâce à toi, je regarde d’un oeil plus attentif les sauvetages, et je me sens capable de m’engager là-dedans.

Alors, t’étais p’tet pas un leader, mais à ta manière, tu as fait de grandes choses. Sois fier de ce que tu as accompli et veille sur les autres petits Orcs de là où tu es. En tout cas, moi, je suis très, très fière de toi, merci de tout ce que tu m’as apporté, j’espère que tu auras été heureux de partager ma vie comme moi j’ai été heureuse de partager la tienne.

7 reflexions sur “Un dernier au revoir à Orgrim Doomhammer

  1. Minhator

    RIP Orgrim!

    Quel belle hommage, en le lisant j’ai l’impression de te connaitre.
    Je suis contente que ton chemin ai croisé celui de PA.
    Vous vous êtes bien trouvé.

  2. stouf

    Bye bye Grand chef de la Horde, tu peux te reposer maintenant ta mission est accomplie et bien accomplie. Tu resteras dans nos coeurs <3
    PA des calins, ne pleure pas il aura été un sauveur lui aussi.

  3. Lilou

    Superbe hommage, je pleurs, il aura une place de choix dans ton coeur, et dans le mien, au revoir petit bout. Tu as été heureux chez PA, courage à toi ma belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.