PARatSite, site de rats domestiques

Mon gros-cul

Hellscream,

Cela fait déjà quelques jours que tu es parti, mais ton départ est tellement douloureux que je n’ai pas réussi à écrire cet hommage avant. Aujourd’hui encore, je me fais violence, je puise dans mes dernières réserves de courage pour te dire adieu, et tourner la page.

Avec Kelt, tu es l’un des seuls rats que j’ai adopté sur un coup de tête. Après le décès de Kirin Thor, il ne me restait plus que Orgrim et Drek, qui ne s’entendaient pas super bien. En parcourant les portées sur Forum Rats, j’ai vu ta photo. Un rat bleu russe dumbo, la perfection incarnée. J’ai regardé si tu étais disponible. J’ai regardé qui était tes parents, tes éleveuses. Puis j’ai écrit. Asuuka et Lalia m’ont répondu oui très rapidement, et tu es arrivé à la maison quelques semaines après. Qu’est-ce que tu étais mignon <3 Tu étais vraiment le rat de mes rêves, moi qui ai toujours adoré le bleu russe et les dumbo !

Mais ce caractère ! Je ne sais pas pourquoi, tu ne supportais pas les humains, tu en avais une peur bleue ! Avec les copains, aucun souci, tu t’es très vite intégré. Mais alors les humains… Ca non. Tu hurlais dès qu’on t’attrapait, j’ai même regretté de t’avoir appelé Hellscream et failli abandonner mon thème des Orcs en pensant que ça portait la poisse 🙂
C’était toujours la course poursuite pour te rattraper après la sortie. Je me souviendrais toujours de ce soir où, avec pammy, après un (grand) verre de rhum violette, nous étions allongées par terre sur le carrelage de la cuisine en train de t’appeler et d’essayer de te déloger de derrière le lave-vaisselle. Qu’est-ce qu’on a ri ! Une demie heure pour te sortir de là, en étant complètement pompettes.
J’ai fini par prendre la décision de te faire castrer, en espérant que ça t’apaise. Rien… Jusqu’au jour où, PAF, tu m’as aimée. Mais pas qu’un peu ! C’était comme ça, tu me faisais des câlins, tu te laissais manipuler, t’étais devenu le rat le plus adorable du monde entier, rien que ça. Je n’ai jamais compris pourquoi ni comment, mais c’était chouette !

Ni dominé, ni dominant, fallait pas te faire suer. Tu fichais la paix à tes copains, mais qu’on n’essaie pas de te retourner, Hellscream n’obéit qu’à lui-même 🙂
Et puis tu as commencé à vouer un culte à la bouffe, et à faire de moins en moins de sport, c’est comme ça que t’as choppé ton surnom de Gros-cul ^^ Mais tu aimais toujours te faire malaxer et pétrir les bourrelets. Curieux sans plus, tu sortais surtout pour venir réclamer des câlins.

Il est vrai que je me suis souvent moquée de toi, parce que tu dois être l’un des seuls rats qui ne vérifie pas le dicton « quand la tête passe, le corps passe » 🙂 Et quand tu essayais de grimper en te tirant avec tes pattes avant… Et que tu retombais sur le cul… ! Tu n’étais pas très dégourdi, ça non, sauf pour venir m’arracher de la bouffe des doigts 🙂

Tu n’as jamais rien eu mon Hell, jamais rien. Sauf ça. Un soir, ton oreille suinte. Ca ne sent pas très bon, je prie pour que ça ne soit pas une otite. Ca n’était pas une otite, non. J’aurai mieux fait de prier pour que ce soit une otite. Tu es parti en 7 jours, 7 jours pendant lesquels je me suis accrochée à l’espoir que ce ne soit qu’un abcès et qu’on allait pouvoir te soigner. J’en étais tellement convaincue que je n’ai pas réalisé que tu allais partir.
Un matin, tu refuses tes antibios. On avait rendez-vous pour toi, pour une autre masse sur le corps. Le vétérinaire t’ausculte, il dit que tu souffres. La masse dans ton oreille, c’est une tumeur de la glande de Zymbal. On la voit ressortir. Il y a du sang dans tes selles, tu ne veux pas te battre. Alors, je dis oui pour que tu partes. Dans la boite pour l’anesthésie, tu ne t’es même pas battu, tu t’es laissé partir.
Ton coeur a battu longtemps après l’injection, même si ton esprit était déjà parti, ton petit coeur continuait de battre contre moi. Le vétérinaire t’a fait une deuxième injection, je t’ai gardé dans mes bras jusqu’à ce qu’il ne batte plus. Tu avais l’air tellement paisible.

C’est dur Hellscream, parce que je n’ai pas profité de toi. Il y a eu Wifi, puis Kelt, ils ont occupé mon esprit. Et toi, t’es parti en 7 jours, 9 jours après Kelt, 21 jours après Wifi. Tu as emmené avec toi toutes mes forces, tout mon courage. Je regarde ma cage désespérement vide, en espérant voir ton gros cul bouger sous une maison. Mais il n’y a plus de gros cul.
Tes copains n’ont pas compris, ils sont perdus eux aussi, ils passent leur temps collés à moi et ne veulent plus me lâcher, même Kaldoreï, même Ysera. Et c’est dur, parce que t’aurais pas du partir Hell. Je ne peux pas les abandonner parce qu’ils ont besoin de moi, mais je n’ai plus le courage. Y a quelque chose qui s’est cassé à l’intérieur de moi.

Ne m’en veux pas si j’ai retiré ta photo de mon fond d’écran. Je t’aime toujours, mais c’est trop douloureux de te regarder virtuellement, en me disant qu’en rentrant chez moi, je ne te verrai plus.

Je t’embrasse mon gros-cul, veille sur tes copains de là-haut.

3 reflexions sur “Mon gros-cul

  1. Fabie

    Mon histoire d’amour pour vous mes petits compagnons, a commencé toute de suite… !!! Effectivement, une copine m’appelle et me demande de venir voir chez elle… !!! Surprise une petite boule de poil… !!! Elle me l’a donné et depuis, je suis raide dingue de ces petits compagnons… Il s’appelait Juju… !!! Malade au bout de 2 ans… !!! Tumeur au cerveau, et plaies sur le corps, comme les autres après… !!! Tous les jours, pour tous au moment fatidique chez le vétérinaire… !!! Puis il y a eu le petit PILOU-PILOU, mort au bout d’UNE SEMAINE… Ensuite POPPY, mort à côté de moi et maintenant TOI, mon TITOU que j’ai dû faire euthanasier… !!! C’est horrible… !!! Depuis ton départ le 19 février 2015, j’ai perdu goût à la vie, mon petit TITOU… !!! Tu es parti beaucoup trop tôt… !!! Je n’arrive pas à faire le deuil… !!! Quand je rentre chez moi, je me surprend à t’appeler et… PERSONNE… !!! Tu était un petit compagnon qui ne prenait pas de place sauf dans mon COEUR… !!!
    D’un côté je hais cette copine qui m’a donné JUJU, parce qu’il est mort beaucoup trop tôt et toujours de maladie… !!! Et en même temps je la remercie de tout coeur de m’avoir fait le plus beau cadeau que je n’ai jamais eu… !!! Des petits rats de laboratoire… !!!
    Je maudit mais vraiment maudit les laboratoires qui s’amusent à faire des expériences sur eux et qui les modifient génétiquement, d’où des maladies qui arrivent quand ils sont encore jeunes, surtout des tumeurs… !!!
    Vous me manquez tellement mes bébés…!!!!!!!!
    Je me connais, je sais que je vais en prendre un autre… !!! Mais tous mes 4 chouchous resteront gravés dans mon Coeur et ma Mémoire… !!!
    Par le biais de ce message, j’aimerais trouver quelqu’un qui donnent ou vend des petits ratounets sains… !!!
    Qu’ils ne soient pas entassés les uns sur les autres en ayant déjà une maladie que les responsables d’animaleries connaissent et ne se gênent pas de les mettre avec les autres… !!! Business is business… !!! Ce sont des ordures… !!!!!!!!!
    Depuis que j’ai perdu mon dernier, TITOU, je suis dans un brouillard de larmes… !!! Inconsolable… !!!

  2. Stephanie

    Je sais à quel point c’est dur PA.
    L’année dernière j’ai perdu 3 rates en 5 jours, dont 2 puces à 6 heures d’intervalles.
    J’étais anéantie comme tu l’es. Je ne savais pas sur qui pleurer car les départs étaient trop rapprochés, c’était horrible, trop dur, on se sent tellement perdu! On pense même: fini les rats hein!?
    On pleure, on pleure, on pleure, et puis on regarde les amours qu’il nous reste et on redouble d’affections pour eux 🙂
    On pleure encore et toujours: ils nous manque tant. Puis on se demande vraiment si on veux continuer avec les rats, ces maudites bestioles à l’espérance de vie si courte.

    Dans mon cas, je me suis décidée à adopter de nouveau, 2 loulous de 1 an issu du sauvetage de Tours.
    Oui c’est un peu fou de se decider a adopter des « grands » vu le peu de temps qu’on a ensemble, mais j’avais besoin de faire une bonne action, la vérité c’est que j’avais besoin d’eux dans ce moment si difficile. Et ils m’ont aidés dans mon deuil, sacrément!
    Je n’ai pas arrété de me dire qu’il y avait quelquechose de plus ou moins positif à leur vie si courte (on fait ce qu’on peut psychologiquement LOL): ca nous permet de connaitre pleins de rats, tous au caractère si unique.

    Ca n’empeche pas d’etre super triste face aux départs, mais ca réconforte un peu de se dire ca.

    J’espère ne pas t’avoir embétée avec mon histoire, je sais que quand on perd des anges on s’en tape un peu du malheur des autres. J’essayais juste de te faire passer le message « tu n’es pas seule dans ta douleur », nous sommes nombreux à la comprendre et à compatir à ta souffrance.
    Prends le temps qu’il faut pour faire tes deuils, il n’y a rien qui t’oblige à tourner la page en 48h tu sais.

    Courage,
    Grosses bises,
    Steph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.