Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement
Fiche descriptive de KRL-ZOM Wait for It
mardi 31 juillet 2012

Nom : KRL-ZOM Wait for It
Numéro de pedigree : KRL30723M
Date de naissance : 14/06/2012, adoption le 31/07/2012
Date et cause de décès : 24/04/2014, euthanasie suite à une aggravation de sa pleurésie
Couleur : noir
Marquage : irish
Poils : rex
Oreilles : standard
Porteur : RED, siamois ou albinos, 1/2 bleu US, marquages faciaux
Origine : IND Feirefiz chez Diane et DTC Princess Carwash chez Lorien (Post de naissance ; Post de suivi)
Généalogie : Voir la généalogie sur le LORD
Poids :

  • 64g le 12/07/2012, 4 semaines
  • 131g le 24/07/2012, 5 semaines et demi
  • 250g le 16/08/2012, 2 mois
  • 290g le 25/08/2012, 2 mois et une semaine
  • 343g le 14/09/2012, 3 mois
  • 370g le 18/10/2012, 4 mois
  • 400g le 26/10/2012
  • 487g le 28/12/2012, 6 mois et demi
  • 520g, 09/01/2013, 7 mois

Repro : non prévue.

Caractère :

  • à son arrivée : adorable bouille à câlins, il se met sur le dos pour que je lui gratouille le ventre !
  • septembre 2012 : Wifi est plutôt timide avec l’humain, il a eu une période où il ne se laissait plus toucher ni attraper, mais Diane est passée à la maison et il a eu le « déclic ». C’est un rat « hypersensible », il est toujours le qui-vive et il est très réceptif au changement. Dans le groupe, il ne cherche pas trop le contact de manière générale, mais il est bien intégré et joue parfois un petit peu avec les autres. En revanche, il déteste Keltset, il se met à hurler dès qu’il le voit et à courir comme un dératé, même lorsque Kelt ne le regarde pas ! C’est souvent lui qui va le chercher, il hurle, ça énerve Kelt qui lui court après en lui soufflant dessus… Mais aucune bagarre car Kelt n’arrive pas à le rattraper et finit par lâcher l’affaire.
  • début octobre 2012 : toujours pas d’amélioration entre Wifi et Kelt. Lorsque j’impose des séances « boite de transport commune », soit ça se passe bien (aucun bruit), soit Wifi se jette sur Kelt et le retourne en hurlant. J’ai commencé le 02/10/2012 un traitement au Zylkène. Avec les humains, y a du mieux, il vient volontiers vers nous, mais n’aime toujours pas être manipulé. Il reste souvent à l’écart dans la cage et guette le moment où j’ouvre la porte, pour se ruer vers l’extérieur.
  • début novembre 2012 : après avoir essayé d’isoler Kelt et Wifi pendant une semaine dans une petite cage vide, avoir mis Wifi sous Fleurs de Bach, puis avoir réintégré tout le monde, il n’y a aucune amélioration, si ce n’est que Wait for It traque Orgrim et Oshu au lieu de hurler sur Kelt. Il semble ne plus avoir peur de lui, par contre, il reste toujours à part, et ne veut plus qu’on le touche. J’ai pris la décision de le faire castrer.
  • Janvier 2013 : Wait forIt est bien intégré dans le groupe, la castration lui a fait le plus grand bien, il accepte ses congénères, dort avec eux, cherche le contact. Avec nous, ça vient petit à petit, c’est encore difficile, mais il se laisse attraper. Il fuit encore quand on approche la main.
  • Mars 2014 : Wifi a eu une période assez difficile en décembre, qui correspond avec une période très difficile pour moi également. Il semble chercher sa place dans le groupe, tantôt à courser les autres, tantôt à se laisser dominer par ma petite Ysera. Avec sa maladie, il est moins vif et plus proche de moi, il cherche mon contact.

Santé :

  • 13/11/2012 : Castration cause caractère pénible – 53€
  • 20/12/2013 : Wifi grougroute un peu depuis quelques jours, à la radio, la véto constate une anomalie au niveau du poumon et du coeur, mais ne sait pas dire de quelle origine c’est. On tente quand même les antibiotiques au cas où.
  • 04/01/2014 : pas d’amélioration avec les antibiotiques, l’anomalie constatée à la radio n’a pas bougée, on essaie un traitement à la cortisone dans le cas où ce serait tumoral. Wifi continue de grougrouter de temps en temps, mais ça reste ponctuel.
  • 21/03/2014 : dégradation de l’état général (baisse de forme, perte de poids, flancs creusés) depuis 15 jours, la radio montre un épanchement pleural important, on ne voit plus la masse au niveau du poumon/coeur, elle est masquée par le liquide. Wifi est sous double antibio (doxyval + xeden) et diurétique pour l’aider à respirer, mais la vétérinaire est très réservée sur la suite.
  • 24/04/2012 : j’ai du emmener Wifi pour son dernier voyage, son état s’est brusquement aggravé hier soir, il cherchait son air par la bouche et creusait profondément les flancs pour respirer. Au vu de son traitement (nous avions déjà augmenté la dose du diurétique la semaine précédente), la vétérinaire m’a recommandé de l’aider à partir, il se battait depuis déjà trop longtemps, et il n’y avait pas grand chose de plus à faire sur le plan médical. Wait for It est parti dans mes bras.

 

La galerie photos de KRL-ZOM Wait for It : Les photos sont classées de la plus récente à la plus ancienne.

 

Ma précieuse petite Princesse…
lundi 28 avril 2014

Ma petite Princesse, comme c’est dur d’écrire cet hommage… Je savais que tu étais condamné, mais je n’étais pas prête, ça ne devait pas arriver si vite, on aurait encore du passer du temps ensemble. Apprendre à se connaître…

Ta vie à la maison a été mouvementée. Tu es arrivé à 7 semaines, tout gentil, tout calme, tout mignon. Je me suis dit que tu serais le rat qui permettrait l’intégration de Keltset, parce que tu t’es intégré tout seul à Drek et Hellscream. Comme ça, hop ! Tu es rentré dans leur cage et c’était plié. Maaaaaaaa ! Qu’est-ce que j’étais loin du compte ! Lorsque j’ai fait le rapprochement des deux groupes, il s’est passé un truc dans ta tête ma Princesse, tu as pris Kelt en grippe, et alors là… Tu m’en as fait voir de toutes les couleurs ! Tu hurlais à longueur de temps, tu te posais en « vigie » sur l’étage en guettant Kelt, et dès qu’il bougeait, sirène d’alarme et pétage de plombs. On en a essayé des choses pour t’intégrer. On a fini par y arriver à force de persévérance (et de dénoyautages !).

Mais tu as gardé ton caractère. Souvent sur le qui-vive, pas très proche de l’homme, rat savonnette, tu faisais ta vie dans ton coin. T’emmerdais pas grand monde, et pas grand monde t’emmerdait. Je t’ai surnommé la Princesse au Petit Pois parce qu’un rien te faisait râler :) Tu ne m’aimais pas trop je crois, mais ce n’est pas grave, j’avais de l’amour pour nous 2 :)

Et puis, en décembre, je t’emmène chez la vétérinaire pour quelques tchoums. A la base, je n’y allais pas pour toi mais pour Oshu, mais comme tu éternuais un petit peu, je me suis dit « allez zioup, on l’emmène avec ». Je suis ressortie en pleurant, la radio montrait une masse sur les poumons qui finirait par te gêner à moyen ou long terme. On tente un traitement, puis un autre… Aucune amélioration de la masse, alors on finit par attendre…
Et puis en mars, tu vas mal. Tu respires difficilement, et surtout, surtout… Tu restes sur moi faire des câlins. Wifi faire des câlins ? Trop suspect pour être vrai. La radio révèle que tes poumons sont emplis de liquide. La vétérinaire m’explique bien que c’est très grave, qu’on va te mettre sous traitement mais qu’il y a peu de chance pour que tu t’en sortes.

Commence le bal des médicaments, matin et soir, écraser le quart de comprimé de Xeden, le quart de comprimé de Doxyval, mettre les 3 gouttes de diurétiques, remplir la petite cuillère de crème de soja… Pendant 6 semaines. 6 semaines à te donner ton traitement matin et soir, à organiser mon emploi du temps autour de toi.

Mercredi 23 au soir, je suis seule à la maison, je m’installe sur l’ordinateur, et j’entends « clac clac clac ». Je me tourne vers la cage, c’est toi qui respire ainsi, la bouche ouverte. Je panique, j’appelle Facebook à la rescousse (note pour plus tard : Facebook n’est d’aucune utilité en cas d’urgence), puis tu te calmes. Je ne sais pas si je dois t’imposer un trajet stressant chez le vétérinaire d’urgence ou attendre que cela passe. J’attends. Tu refais une crise, qui passe aussi.
Le lendemain matin, tu respires par le nez, mais en creusant très profondément les flancs. Je t’emmène chez la vétérinaire, je t’y dépose pour qu’elle t’ausculte plus tard, en ayant fait un peu de forcing auprès de l’infirmière, car il y avait déjà beaucoup d’attente. Et puis à 11h30, le coup de massue : la vétérinaire me dit que tu es trop mal en point, qu’il faut qu’on prenne une décision. Au fond de moi, je le savais déjà, mais je ne voulais pas l’admettre, je ne m’étais pas préparée pour ça. C’était encore trop tôt.

Je pars au milieu de ma réunion pour venir à tes côtés à la clinique. Dès que je suis arrivée, tu es venu sur moi, et tu n’as plus bougé. Tu es resté sur moi à me faire un câlin. Je crois que tu étais serein par rapport à ton départ, que tu savais qu’il était temps. On t’a anesthésié, te voir chercher ton air dans la petite boite était dur, plusieurs fois j’ai voulu crier en disant « stop, on arrête tout, je repars avec lui ». Puis tu t’es calmé, la vétérinaire t’a fait l’injection et tu t’es endormi petit à petit dans mes bras. Et moi, j’ai pleuré tout ce que je pouvais, lorsque je t’ai rendu à la vétérinaire, tu étais tout mouillé. On a vérifié que ton coeur ne battait plus, je t’ai embrassé une dernière fois, et encore une dernière fois, et encore une dernière fois… Je n’arrivais pas à partir, à quitter ton petit corps posé sur la table d’auscultation…

Repose en paix mon petit loup, veille sur moi de là-haut, parce que tu sais, je vis très mal ton départ. Ce matin, je passe l’aspirateur dans la cage et je m’effondre, parce qu’il n’y a plus de Wifi pour fuir l’aspirateur à toute vitesse. Je te cherche encore, je m’apprête toujours à te préparer tes médicaments, j’ai même pensé « mince, j’ai fini la crème de soja, il faut que j’en rachète pour Wifi ». Oui, mais il n’y a plus de Wifi…

Wait for It n’aura pas attendu.