Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement
Fiche descriptive de PPK-NAN Mac Gyver
mardi 9 juin 2009

Photo de PPK Mac Gyver, chez Petit_ange

Photo de PPK Mac Gyver, chez Petit_ange

Nom : PPK-NAN Mac Gyver
Numéro de pedigree : PPK14502M
Date de naissance : 11 avril 2009
Date de décès : 7 décembre 2010 (chez moi, cancer)
Couleur : noir
Marquage : hooded micro étoilé
Poils : lisses
Oreilles : dumbo
Porteur : siamois, 2/3 bleu US, 2/3 mink
Origine : LEO Endorphine chez KMiye et BUL Troubadour chez Liha (Suivi de portée)
Généalogie : Télécharger la généalogie complète au format PDF / Voir la généalogie sur le LORD
Poids :

  • 420g le 09/11/09, 7 mois
  • 425g le 07/01/2010, 9 mois
  • 440g le 16/05/2010, 13 mois
  • 503g le 05/08/2010, 16 mois, retour de vacances
  • 470g le 06/10/2010, avant opération tumeur

Caractère :

A son arrivée chez moi : Mac Gyver est un rat très curieux. Il n’a pas peur de l’homme, et il aime explorer son environnement ! Il a un caractère très taquin, il adore remettre en cause la hiérarchie, sans pour autant s’afficher comme un dominant. Il sait où est sa place, mais il va quand même le premier à la gamelle, il saute sur Gustin, il essaie de toiletter Pimousse… Comme un petit enfant qui testerait sans cesse ses parents !

Après un an : Mac Gyver est un rat très calme et discret. Je suis obligée de le forcer à sortir de la cage, et même en sortie, il se pose dans un coin ou vient se poser sur moi. Il n’aime pas être porté, mais est très léchouilleur. Dans la cage, c’est le dominé.

Santé :

  • 13/01/2010 : irritation des voies respiratoires supérieures, doxycycline pendant 8 jours par « précaution », mais rien de grave.
  • 12/08/2010 : irritation des voies respiratoires supérieures, doxycycline pendant 8 jours, sans effet.
  • 23/08/2010 : traitement à l’amoxicilline pendant 15 jours
  • 06/10/2010 :  opération tumeur cutanée probablement cancéreuse
  • 23/11/2010 : opération tumeur sur le ventre + récidive tumeur cutanée
  • 07/12/2010 : mort chez moi, probablement des suites de son cancer (métastases). J’ai choisi, sur conseil de mon vétérinaire, de ne pas l’autopsier, car il est quasiment sûr que ce sont des métastases qui ont causé son déclin aussi rapide.

Fratrie :
– Deux demis frères Pantoum et Patapon, issus de la deuxième portée du papa Troubadour (Mac est de la troisième portée) sont diabétiques.
– Endorphine (maman) décédée à 23 mois d’une pneumonie (présence d’eau dans les poumons)
– Le frère Saltimbanque est mort d’un arrêt cardiaque suite à la chute de sa cage

La galerie photos de PPK Mac Gyver : Les photos sont classées de la plus récente à la plus ancienne.

Le départ d’un Grand Prince
mardi 7 décembre 2010

Mac… Je ne sais pas par où commencer cet hommage.

* PA prend son courage à deux mains *

Toi et moi, on n’a pas vraiment eu le temps de bien se connaître, hein mon ange ? 19 mois et demi, c’est bien trop jeune pour partir… Moi qui pensait avoir au moins quelques mois devant moi avant de te dire Adieu…

Au départ, je ne devais pas t’adopter. Je voulais absolument du bleu US (oui j’ai eu un passage capricieux… -_-), et toi, tu étais un simple hooded noir. Je ne le savais pas encore, mais dès que je t’ai vu, j’ai craqué sur toi. A deux jours, tu t’enfuyais déjà de ton nid lorsque ta maman prenait des photos, ce qui t’a valu le doux nom de Mac Gyver.

Tu me plaisais, mais je voulais du bleu US ! Alors j’avais décidé d’adopter ton frère Aède, maintenant baptisé Hideki chez la gentille Lillydnuages, qui est siamois blue point. Oui, mais mon craquage, c’était toi. Et un craquage, ça ne s’oublie pas. Mon coeur a longtemps balancé entre vous deux, mais toi et moi, on était fait pour être ensemble, je le savais depuis ta naissance. Même si tu étais hooded noir (mais quel hooded noir, hein ? Tout raté mon ange !)

Je t’avais choisi un autre nom, mais je n’ai jamais pu me résoudre à t’appeler autrement que Mac. Parce que Mac Gyver, c’est Mac Gyver.

Au début, tu portais très, très bien ton nom. Pouiqueur né, tu étais un raton curieux, un peu foufou sur les bords, tu mettais de la vie chez moi. Bref, tout ce que j’aime chez un rat.

Et puis, vers tes 8 ou 10 mois, je ne sais plus trop, tu t’es assagi d’un coup. Etait-ce le cancer qui te guettait déjà mon Prince ? Tu restais des heures entières dans la Sputnik, ton refuge, que dis-je, ton Royaume. Complètement soumis, tu te faisais pouiller par tous tes potes en pouiquant, mais tu étais bien intégré, et les loulous dormaient avec toi dans la loge royale. J’étais obligée de décrocher la Sputnik pour te forcer à sortir ! En sortie, tu me faisais plein de léchouilles. T’étais vraiment irrésistible.

Mon Prince, tu étais tellement effacé dans la cage… Je n’ai pas vu défiler les mois.

Et puis,  il y a eu cet abcès. Enfin, ce que j’ai pris pour un abcès. J’ai tenté de te soigner, mais ça s’est aggravé, alors j’ai pris rendez-vous rapidement chez le vétérinaire. Lorsqu’il m’a annoncé que c’était probablement une tumeur, je suis tombée des nues. Mais lorsqu’il t’a opéré, et qu’il m’a annoncé que c’était une tumeur cancéreuse, ma vie s’est écroulée. Pas toi mon bébé, tu ne pouvais pas suivre le même schéma que Gustin.

Un mois et demi après ton opération, une boule énorme sur le ventre. On tente l’opération, une seconde fois. Le vétérinaire te retire cette tumeur atroce, ainsi qu’une récidive de la première, au même endroit. Il te trouve une métastase à l’aisselle, mais choisis de ne pas la retirer, car il aurait fallu prolonger l’anesthésie et que j’aurai pu te perdre.

A ce moment là, je savais que tu n’atteindrais pas les 24 mois. Mais 19 mois mon Prince, c’était trop tôt. Vraiment trop tôt.

Hier soir, je t’ai sorti, tu ne te servais presque plus de tes pattes arrières. J’ai su que c’était la fin. Je t’ai veillé, cette nuit. Deux fois, tu es venu dormir contre moi, deux fois, je t’ai fait un câlin puis t’ai remis dans ta cage de peur de t’écraser. Ah mon Prince, si j’avais su, je t’aurai gardé près de moi 🙁

Ce matin, le réveil sonne à 8h. J’appelle pour prendre rendez-vous chez le vétérinaire. On a une place à 17h30. Je te papouille un peu, puis me rendors, car la nuit a été trop courte, je suis à bout de forces. Je m’apprêtais déjà à repartir sans toi de chez le vétérinaire… Mais pas à y aller « sans » toi.

11h, je me réveille. Tu es déjà parti. Sans que j’ai pu t’accompagner. Tu es sur le côté, tes pattes sont déjà raides, la vie t’a quittée, et moi, je n’étais pas près de toi. Comme je le regrette mon Prince. J’espère que tu sauras me pardonner, de là où tu es.

Dis à Tonton Gustin de bien prendre soin de toi mon tout petit. Ici, Tweedle Dee et Kirin Thor te cherchent. Et tu me manques atrocement 🙁

Repose en paix mon Petit Prince, tu ne l’as pas volé.