Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement
Fiche descriptive de RDH Grom Hellscream
vendredi 3 février 2012

Nom : RDH Grom Hellscream
Numéro de pedigree : RDH28801M
Date de naissance : 28/12/2011, adoption le 02/02/2012
Date de décès : 15/05/2014, euthanasie suite tumeur de la glande de Zymbal
Couleur : bleu russe
Marquage : micro irish
Poils : lisse
Oreilles : dumbo
Porteur : 2/3 siamois, 1/2 bleu US, marquages faciaux
Origine : IND Calyps chez lalia colisea et RDH-LPL Eduardowa chez asuuka (Post de naissance ; Post de suivi)
Généalogie : Voir la généalogie sur le LORD
Poids :

  • 110g le 02/02/2012, 5 semaines et 1 jour
  • 148g le 08/02/2012, 6 semaines
  • 190g le 15/02/2012, 7 semaines
  • 244g le 22/02/2012, 8 semaines
  • 293g le 01/03/2012, 9 semaines
  • 325g le 08/03/2012, 10 semaines
  • 354g le 14/03/2012, 11 semaines
  • 375g le 21/03/2012, 12 semaines
  • 430g le 06/05/2012, 19 semaines – Castration le 23/04/2012
  • 480g le 19/07/2012, 7 mois et demi
  • 500g le 16/08/2012, 8 mois et demi
  • 545g le 09/05/2014, 28 mois et demi

Repro : non.

Caractère :

  • à son arrivée : timide mais répond aux stimulis de son nouvel environnement :) Intrigués par ses nouveaux humains domestiques ^^
  • Février/Mars 2012 : Hellscream est très bien intégré, plutôt à la place de dominé, mais il a une trouille bleue des humains. Dès qu’on cherche à l’attraper ou qu’on s’approche trop de lui, il s’enfuit en courant. Et dès qu’on l’attrape, il hurle à la mort.
  • Avril 2012 : Après avoir essayé d’apprivoiser Hellscream par différentes méthodes (longues séances de papouillage obligatoires, domination, indépendance, Zylkène, Nervosyl), j’ai pris la décision (difficile) de le faire castrer. La véto a dit que vu son gabarit, il n’était pas improbable qu’il ait un petit surplus d’hormones qui le titille un peu, et que ça valait le coup de tenter la castration.
  • Août 2012 : Hellscream est devenu un amour de rat depuis le début du mois, il se laisse papouiller avec grand plaisir, fait des léchouilles, n’a plus peur d’être attrapé, répond quand on l’appelle. Il est transformé !
  • Octobre 2012 : RAS, Hell est un rat génial, demandeur de câlins, qui n’a que faire qu’on l’engueule lorsqu’il fait une connerie. Il est très proche des autres rats, il est second après Drek dans la cage, et intervient en cas de débordements.
  • Octobre 2013 : rien à signaler depuis un an, Hell est un amour de rat, très patate, pas très vif, qui a autant de gras que d’amour à donner :)

Santé :

  • 23/04/2012 : castration (voir caractère) – 40€
  • 12/05/2012 : abcès post-castration (environ 3 en surface, et 2 en profondeur), vidés pour le moment à la maison avec une aiguille désinfectée et une crème antibiotique.
  • 09/05/2014 : masse sous l’oreille avec pus+sang qui ressortent par le conduit auditif. Suspicion abcès ou tumeur de la glande de Zymbal. Marbocyl en comprimés+Aurizon en local dans l’oreille et visite de contrôle dans 10 jours. 34€
  • 15/05/2014 : le matin, baisse de forme subite, Hell ne veut pas prendre ses antibios, il est mou, il y a du sang dans les selles. On avait rendez-vous chez le vétérinaire pour une autre masse sur le corps, après contrôle, la masse a beaucoup évolué, on la voit dans l’oreille, c’est très clairement une tumeur. Hellscream est en grande souffrance, alors on l’aide à s’endormir paisiblement.

 

La galerie photos de RDH Grom Hellscream : Les photos sont classées de la plus récente à la plus ancienne.

 

Mon gros-cul
mardi 20 mai 2014

Hellscream,

Cela fait déjà quelques jours que tu es parti, mais ton départ est tellement douloureux que je n’ai pas réussi à écrire cet hommage avant. Aujourd’hui encore, je me fais violence, je puise dans mes dernières réserves de courage pour te dire adieu, et tourner la page.

Avec Kelt, tu es l’un des seuls rats que j’ai adopté sur un coup de tête. Après le décès de Kirin Thor, il ne me restait plus que Orgrim et Drek, qui ne s’entendaient pas super bien. En parcourant les portées sur Forum Rats, j’ai vu ta photo. Un rat bleu russe dumbo, la perfection incarnée. J’ai regardé si tu étais disponible. J’ai regardé qui était tes parents, tes éleveuses. Puis j’ai écrit. Asuuka et Lalia m’ont répondu oui très rapidement, et tu es arrivé à la maison quelques semaines après. Qu’est-ce que tu étais mignon <3 Tu étais vraiment le rat de mes rêves, moi qui ai toujours adoré le bleu russe et les dumbo !

Mais ce caractère ! Je ne sais pas pourquoi, tu ne supportais pas les humains, tu en avais une peur bleue ! Avec les copains, aucun souci, tu t’es très vite intégré. Mais alors les humains… Ca non. Tu hurlais dès qu’on t’attrapait, j’ai même regretté de t’avoir appelé Hellscream et failli abandonner mon thème des Orcs en pensant que ça portait la poisse :)
C’était toujours la course poursuite pour te rattraper après la sortie. Je me souviendrais toujours de ce soir où, avec pammy, après un (grand) verre de rhum violette, nous étions allongées par terre sur le carrelage de la cuisine en train de t’appeler et d’essayer de te déloger de derrière le lave-vaisselle. Qu’est-ce qu’on a ri ! Une demie heure pour te sortir de là, en étant complètement pompettes.
J’ai fini par prendre la décision de te faire castrer, en espérant que ça t’apaise. Rien… Jusqu’au jour où, PAF, tu m’as aimée. Mais pas qu’un peu ! C’était comme ça, tu me faisais des câlins, tu te laissais manipuler, t’étais devenu le rat le plus adorable du monde entier, rien que ça. Je n’ai jamais compris pourquoi ni comment, mais c’était chouette !

Ni dominé, ni dominant, fallait pas te faire suer. Tu fichais la paix à tes copains, mais qu’on n’essaie pas de te retourner, Hellscream n’obéit qu’à lui-même :)
Et puis tu as commencé à vouer un culte à la bouffe, et à faire de moins en moins de sport, c’est comme ça que t’as choppé ton surnom de Gros-cul ^^ Mais tu aimais toujours te faire malaxer et pétrir les bourrelets. Curieux sans plus, tu sortais surtout pour venir réclamer des câlins.

Il est vrai que je me suis souvent moquée de toi, parce que tu dois être l’un des seuls rats qui ne vérifie pas le dicton « quand la tête passe, le corps passe » :) Et quand tu essayais de grimper en te tirant avec tes pattes avant… Et que tu retombais sur le cul… ! Tu n’étais pas très dégourdi, ça non, sauf pour venir m’arracher de la bouffe des doigts :)

Tu n’as jamais rien eu mon Hell, jamais rien. Sauf ça. Un soir, ton oreille suinte. Ca ne sent pas très bon, je prie pour que ça ne soit pas une otite. Ca n’était pas une otite, non. J’aurai mieux fait de prier pour que ce soit une otite. Tu es parti en 7 jours, 7 jours pendant lesquels je me suis accrochée à l’espoir que ce ne soit qu’un abcès et qu’on allait pouvoir te soigner. J’en étais tellement convaincue que je n’ai pas réalisé que tu allais partir.
Un matin, tu refuses tes antibios. On avait rendez-vous pour toi, pour une autre masse sur le corps. Le vétérinaire t’ausculte, il dit que tu souffres. La masse dans ton oreille, c’est une tumeur de la glande de Zymbal. On la voit ressortir. Il y a du sang dans tes selles, tu ne veux pas te battre. Alors, je dis oui pour que tu partes. Dans la boite pour l’anesthésie, tu ne t’es même pas battu, tu t’es laissé partir.
Ton coeur a battu longtemps après l’injection, même si ton esprit était déjà parti, ton petit coeur continuait de battre contre moi. Le vétérinaire t’a fait une deuxième injection, je t’ai gardé dans mes bras jusqu’à ce qu’il ne batte plus. Tu avais l’air tellement paisible.

C’est dur Hellscream, parce que je n’ai pas profité de toi. Il y a eu Wifi, puis Kelt, ils ont occupé mon esprit. Et toi, t’es parti en 7 jours, 9 jours après Kelt, 21 jours après Wifi. Tu as emmené avec toi toutes mes forces, tout mon courage. Je regarde ma cage désespérement vide, en espérant voir ton gros cul bouger sous une maison. Mais il n’y a plus de gros cul.
Tes copains n’ont pas compris, ils sont perdus eux aussi, ils passent leur temps collés à moi et ne veulent plus me lâcher, même Kaldoreï, même Ysera. Et c’est dur, parce que t’aurais pas du partir Hell. Je ne peux pas les abandonner parce qu’ils ont besoin de moi, mais je n’ai plus le courage. Y a quelque chose qui s’est cassé à l’intérieur de moi.

Ne m’en veux pas si j’ai retiré ta photo de mon fond d’écran. Je t’aime toujours, mais c’est trop douloureux de te regarder virtuellement, en me disant qu’en rentrant chez moi, je ne te verrai plus.

Je t’embrasse mon gros-cul, veille sur tes copains de là-haut.