Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement
Fiche descriptive de DTC Drek’Thar
jeudi 22 décembre 2011

Nom : DTC Drek’Thar
Numéro de pedigree : DTC28148M
Date de naissance : 14/11/2011, adoption le 22/12/2011
Date de décès : 03/02/2014 – Insuffisance respiratoire
Couleur : himalayen blue point
Marquage : berkshire étoilé
Poils : rex
Oreilles : dumbo
Porteur : bleu US si pas exprimé, 2/3 mink, 2/3 bleu russe si pas exprimé
Origine : DTC-PAZ Allelujah Haptism chez Limë et IND Blue Screen of Death chez T. (Post de naissance)
Généalogie : Voir la généalogie sur le LORD
Poids :

  • 88g le 22/12/2011, 5 semaines et demi
  • 112g le 24/12/2011
  • 123g le 26/12/2011, 6 semaines
  • 150g le 01/01/2012
  • 173g le 09/01/2012
  • 216g le 19/01/2012, 2 mois
  • 352g le 08/03/2012, 3 mois et 3 semaines
  • 362g le 14/03/2012, 4 mois
  • 454g le 19/07/2012, 8 mois – castration le 10/07/2012
  • 500g, le 16/08/2012, 9 mois
  • 520g, le 09/01/2013, 13 mois

Repro : non

Caractère :

  • A son arrivée (fin décembre 2011) : bien dans ses baskets, un tout petit peu timide, je lui laisse le temps de s’acclimater à son nouvel environnement tranquillement :)
  • Janvier 2012 : après une intégration un peu mouvementée, Drek’Thar a fini par s’acclimater à son nouvel environnement et à son copain Orgrim Doomhammer. Il a un caractère de petit dominant, alors c’est lui qui mate Orgrim :)
  • Février/Mars 2012 : Drek’Thar a eu une période très difficile, où il n’arrêtait pas de me tester et de me faire tourner en bourrique. J’ai appliqué une méthode un peu dure où je le retournais sans cesse, plusieurs minutes par jour. Ca a fini par porter ses fruits, Drek est devenu adorable, léchouilleur, proche de l’homme :-)
  • Juillet 2012 : l’adolescence est un peu rude, Drek passe son temps à maltraiter Orgrim (qui est pourtant une grosse lopette). Il a ouvert Kelt (4 cm sur 2cm), blessure en peau de lapin non grave, mais trop importante pour que je laisse passer. J’ai décidé de faire castrer Drek pour pouvoir intégrer tout ce petit monde ensemble.
  • 19/07/2012 : Drek’Thar m’a mordue profondément alors que j’avais l’odeur de Keltset sur les mains, moi qui venait juste de me dire « la castration était-elle vraiment obligatoire ? », ça a fait taire tous mes doutes d’un seul coup.
  • 31/08/2012 : la castration a eu l’effet escompté, Drek’Thar a perdu les hormones qui le rendaient nerveux et agressif et est redevenu le rat curieux et vif qu’il était. Il reste le dominant de la cage.
  • Début octobre 2012 : Drek’Thar est un dominant équilibré, gentil, curieux, qui sait remettre les rats en place mais n’en fait jamais trop.
  • Février 2013 : Drek’Thar est toujours le dominant du groupe, il ne plaisante pas avec ça d’ailleurs ! Mais pas de méchanceté ni d’agressivité, il tient le groupe fermement mais gentiment. Avec nous, sa grande passion, c’est de nous lécher le nez (et les trous de nez -_-)
  • Novembre 2013 : Drek a pris un sacré coup de vieux, il a perdu sa place de dominant et se laisse maintenant retourner par tout le monde. Le changement s’est fait sans heurts, il est tout calme, ça fait tout drôle de le voir si peu actif après presque 2 ans à carburer !

Santé :

  • 10/07/2012 : castration (voir caractère) – 35€
  • 24/08/2012 : patte foulée, soins « maison » avec des granules d’arnica, des compresses de Synthol, et une légère dose de corticoïdes pour la douleur
  • 09/01/2013 : Drek’Thar éternue un peu à chaque changement de température, pour le moment, les traitements naturels suffisent (infusion de thym + clou de girofle avec miel de thym et propolis dans le biberon, et inhalations sèches sur le drybed, à base d’eucalyptus radié et de clou de girofle).
  • Fin janvier 2013 : Drek’Thar grougroute un peu (toujours suite aux brusques changements de température), je l’ai mis sous doxycycline car ça ne passait pas avec des aérosols.
  • 05/02/2013 : Amélioration des grougroutements suite à la doxycycline, mais rechute le 04/02. Après une consultation vétérinaire, changement d’antibiotique (enrofloxacine) et prednisolone pendant 3 jours (40€)
  • Juillet/Août 2013 : plusieurs rechutes des grougroutements, traitements à la doxycycline, une première fois 7 jours, puis une deuxième fois 15 jours, enfin une troisième fois 21 jours, couplée à de la cortisone. Les radios révèlent une anomalie au niveau du coeur, mais impossible d’en savoir plus, il faudrait faire une échographie.
  • Septembre 2013 : plus de grougroutements suite au traitement, mais Drek a globalement pris « un coup de vieux ». Il est moins vif que d’habitude, et perd sa place de dominant.
  • Octobre / Novembre 2013 : reprise des grougroutements, Drek tire un peu les flancs pour respirer. 1 mois de doxycycline + boost des défenses imminutaires (gelée royale, levure de bière, germe de blé).
  • 04/01/2014 : Rechute rhume + abcès sur le ventre nécrosé qui ne veut pas percer + abcès en profondeur sur le flanc, du aux morsures et griffures par l’un de mes autres rats. Anesthésie pour retirer la peau nécrosée et nettoyer l’abcès + traitement au marbocyl pour les autres abcès et le rhume. La véto a refait une radio, on voit la même anomalie qu’en août, la véto pense à une anomalie cardiaque.
    Drek a globalement un état général pas top, il fait « vieux rat », commence à traîner des pattes arrières. Je l’ai isolé avec Kelt qui s’est fait opérer d’une tumeur de la thyroïde. J’ai essayé de leur mettre Hell, mon autre papi, mais il les fait chier.
  • 03/02/2014 : Drek’Thar a passé le week-end aux urgences vétérinaires, dans un caisson à oxygène. Les radios révèlent une masse qui comprimerait le coeur, ou bien un épanchement pleural. Ils lui prescrivent un traitement cortisone+diurétiques+antibios+aérosols, mais Drek s’éteint quelques heures après sa sortie du caisson :(</

 

La galerie photos de DTC Drek’Thar : Les photos sont classées de la plus récente à la plus ancienne.

Un hommage à mon grand guerrier
lundi 17 février 2014

Mon petit loup blanc,

Quel hommage difficile à écrire… Parce que j’étais loin de toi quand tu es parti, parce que j’avais la tête dans les galères, je ne sais pas par où commencer.

Ton nom est celui du plus ancien chaman et Général du clan Frostwolf, Drek’Thar. Tu le portais très blanc, tu étais blanc comme neige, et tu y voyais aussi peu que le chaman, aveugle de naissance.

La vie à la maison avec toi a toujours été très animée. Dès ton arrivée, tu jouais déjà au petit chef, à refuser de te soumettre, à vouloir retourner Orgrim. Faut dire que tu es arrivé dans un contexte difficile, Kirin Thor était en train de mourir, Orgrim découvrait tout nouvellement les relations sociales. J’ai mis du temps à t’intégrer.

Tu es très vite devenu le dominant de la troupe, toujours brutal. Jusqu’au jour où tu as ouvert Keltset sur le dos, et où j’ai pris la décision de te faire castrer. Par la suite, tu es resté le dominant, mais mieux dans tes pattes, tu étais concis et tout le monde filait droit avec toi. Tu as maintenu l’harmonie dans le groupe pendant très longtemps.

Avec l’humain, tu n’en faisais qu’à ta tête, mais tu étais un adorable petit léchouilleur de nez. Vif et curieux, tu courrais partout pendant les sorties, toujours à la quête d’une nouvelle bêtise. Débrouillard, tu savais escalader et sauter pour mieux accéder aux endroits interdits. Tu avais le poil d’une douceur incroyable, j’aimais te frotter contre ma joue, à la suite de quoi tu prenais mon nez entre tes pattes pour le léchouiller.

Ta santé a toujours été fragile. Chronique respiratoire, tu retombais malade à chaque changement de saison. Les radios ont révélé une masse vers/sur le coeur.

Le jour où je t’ai vu perdre ton statut de chef, mon coeur s’est serré. Tu avais ça dans le sang, je savais très bien que si tu abandonnais cette place, c’est que quelque chose clochait. Tu t’es effacé, tu es devenu « un petit papi ». Dieu que c’était dur de te voir si calme, toi qui a toujours été une petite boule de nerfs. Tu passais ton temps avec Keltset, celui que tu as tant refusé à son arrivée !

Le 31 janvier, je t’emmène chez Tata Lilou, qui devait te garder pendant mes deux semaines de vacances. Mais tu es bizarre, tu respires vite, tu as les extremités très pâles, les pattes qui tremblent. Nous t’emmenons dans une clinique d’urgence. Ils te mettent sous oxygène… Je reviens te dire au revoir le lendemain midi, avant de partir en vacances. Tu es toujours dans le caisson, faible, instable. Les radios montrent que ta masse est toujours là, elle te comprime le coeur. A ma demande, Tata Lilou viendra te chercher lundi soir, parce que je ne voulais pas que tu passes plus de temps loin de tes copains, loin des humains qui t’aiment.
L’oxygène te maintenait en vie, mais quelle vie pour toi ? J’ai demandé à ta Tata d’insister auprès de la clinique pour que tu puisses sortir. Ils ont accepté, ont prescrit un traitement. Mais tu t’es envolé dans la nuit de lundi à mardi…

Pardonne-moi d’avoir été à des centaines de kilomètres de toi mon petit loup blanc, de t’avoir fait subir mes galères pendant ces 2 derniers mois, tu es parti loin de chez toi, loin de ton humaine. Tu es mon premier rat à partir alors que je n’étais pas là, c’est dur de l’accepter, mais je sais que Tata Lilou t’a apporté autant d’amour et de soutien que ce que j’aurai pu faire.
Et grâce à elle, tu reposes maintenant en paix près d’un potager, j’espère que tu donneras naissance à un très joli légume.

Bye bye mon petit guerrier <3