Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement

Les huiles essentielles

« On appelle huile essentielle (ou parfois essence végétale) le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques (odoriférants) volatils d’une plante. Il est obtenu par distillation ou extraction chimique par solvants (eau, alcool, etc.). « 

Source : Wikipédia, huile essentielle

Cet article n’a pas pour vocation d’expliquer ce qu’est une huile essentielle, mais de vous présenter les différentes utilisations en rapport avec le rat, et de prévenir des dangers. Je vous invite à lire l’article de Wikipédia pour plus d’informations.

Ce qui suit ne s’applique qu’aux rats, je ne détaille pas l’utilisation ni les recommandations pour l’humain (adulte, enfant, femme enceinte). Ne vous en servez pas pour une autre utilisation.

Cet article ne doit absolument pas vous dispenser d’une visite vétérinaire et les huiles essentielles ne se substituent pas à un traitement prescrit par votre vétérinaire.
Néanmoins, elles peuvent compléter ou remplacer un traitement, en accord avec votre vétérinaire. Elles peuvent par exemple être la solution palliative à un traitement antibiotique inefficace ou qui s’étend sur des semaines entières. 

Bibliographie : beaucoup d’informations présentes dans cette page sont tirées du livre « Ma Bible des huiles essentielles » de Danièle Festy (ISBN 978-2-84899-242-6) dont je vous recommande grandement la lecture (si ce n’est l’achat !). C’est une mine d’informations, d’astuces, de recettes sur les huiles essentielles.

Accès rapide :


Toxicité et danger des huiles essentielles

Ce n’est pas parce que les huiles essentielles sont tirées des plantes qu’elles sont inoffensives, bien au contraire ! Certaines d’entre elles sont très toxiques, et très peu peuvent être utilisées pour le rat.
Elles sont à manipuler avec précaution, tout comme les médicaments, et doivent être utilisées à bon escient. Ne faites jamais « d’essais » ou de mélanges aléatoires, la vie de votre loulou en dépend.

Il est à noter que, quelle que soit l’huile essentielle utilisée, elle ne doit JAMAIS être utilisée par voie orale, et la voie locale (cutanée) est à éviter. Si l’utilisation doit être locale, l’huile essentielle sera obligatoirement diluée dans une huile végétale à 5% (la quantité d’huile essentielle du mélange ne doit pas dépasser 5%).

Les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées plus de 5 jours consécutifs. Dans le cas d’un traitement dépassant les 5 jours, il est très vivement recommandé de faire une pause allant de 1 à 3 jours tous les 5 jours. En effet, une utilisation prolongée des huiles essentielles peut occasionner de très grosses irritations, parfois irréversibles, et faire plus de mal que de bien.

Retour en haut

 

Où acheter des huiles essentielles ?

Il existe deux types d’huiles essentielles :

  • Les huiles essentielles dites de qualité industrielle, qui sont utilisées principalement en parfumerie et cosmétiques,
  • Les huiles essentielles dites de qualité thérapeutiques, qui sont donc utilisées pour se soigner.
Pour les rats, il est important de choisir des huiles de qualité thérapeutiques. Pour cela, il ne faut veiller à quelques points :
  • L’espèce botanique doit être indiquée sur l’étiquette. Ainsi, une huile essentielle dont l’étiquette ne spécifie que « Eucalyptus » ne doit pas être achetée. L’eucalyptus est le genre, mais dans un même genre, il existe plusieurs espèces : eucalyptus radiata, eucalyptus globulus, etc. Or, d’une espèce à l’autre, les principes actifs peuvent varier, et l’utilisation de l’huile ne sera donc pas la même.
  • L’organe de la plante : feuille, racine, fleur ? Selon l’organe distillé, les principes actifs ne sont pas les mêmes. Par exemple, pour la cannelle, l’huile essentielle d’écorce peut être prise par voie interne afin de traiter les infections intestinales, tandis que l’huile essentielle de la feuille ne doit absolument pas être prise par voie interne. Le prix de l’huile essentielle d’écorce de cannelle est à peu près 4 fois supérieur à celui de l’huile essentielle de feuille de cannelle, mais les deux huiles ne sont pas du tout équivalentes.
  • Le chimiotype est la « signature » de l’huile essentielle, le principe actif recherché pour sa qualité thérapeutique. Par exemple, pour l’huile essentielle d’eucalyptus globulus, c’est l’eucalyptol qui est recherché pour ses qualités thérapeutiques. On bonne huile essentielle d’eucalyptus globulus devrait refermer au moins 60% d’eucalyptol. Or, selon les conditions de culture de la plante (conditions climatiques, habitat, période de récolte), la teneur en principe actif n’est pas la même. Ainsi, si la menthe est récoltée en début de saison, elle renferme plus de menthone (toxique) que de menthol (principe actif recherché) ! Avant son achat, il est primordial de s’assurer que le chimiotype est renseigné ainsi que la teneur en principe actif.

Source : Guide Ressources, vol. 9, no. 6, 1994, pp. 69-73, article rédigé par Paulette Vanier.

Pour vos achats, je vous déconseille très fortement les boutiques souvenirs où les « huiles essentielles » côtoient les bâtonnets d’encens.
De même, évitez les sites Internet ou la vente par correspondance si vous n’êtes pas assurés de la qualité des huiles vendues.
Privilégiez les parapharmacies ou les boutiques d’aromathérapie. Si jamais vous souhaitez acheter sur Internet, n’hésitez pas à me contacter (voir A propos pour mon adresse électronique), je vous recommanderai un site très intéressant au niveau des prix et qui propose un large choix d’huiles essentielles d’excellente qualité.
Avec mes flacons d’huiles essentielles, j’achète toujours des flacons en verre ambré (très important pour la conservation) vides afin de réaliser mes propres mélanges.

Retour en haut

 

Comment administrer les huiles essentielles ?

 Les inhalations humides

Le principe : quelques gouttes d’huiles essentielles dans un bol d’eau chaude. Lire l’article complet « Inhalations, mode d’emploi » .
Le temps d’inhalation ne doit pas excéder 10 à 15 minutes. Elles peuvent être réalisées une à deux fois par jour selon les besoins.
Elles ne doivent pas être pratiquées plus de 5 jours consécutifs.

Ne faites jamais d’inhalations humides à un rat en détresse respiratoire qui cherche son air par la bouche.

Les aérosols

Plus performant que les inhalations humides mais nécessitant l’achat ou la location d’un nébulisateur. On verse quelques gouttes dans la chambre, avec 2 à 3 mL environ de sérum physiologique.

Une séance d’aérosols dure en moyenne 20 minutes, et peut être réalisée une à deux fois par jour.

Ne faites jamais d’aérosols à un rat en détresse respiratoire qui cherche son air par la bouche. 

Les inhalations sèches

Le principe : une ou deux gouttes d’huiles essentielles sur un tissu à placer dans le coin dodo du rat, ou à même la litière. Il est important que les huiles ne soient pas ingérées par le rat (il ne doit pas ronger le tissu sur lequel elles sont déposées).
Elles peuvent être réalisées une à deux fois par jour selon les besoins. Elles ne doivent pas être pratiquées plus de 5 jours consécutifs.

La diffusion avec un diffuseur

Le diffuseur électrique (à ne pas confondre avec un brumisateur) permet de diffuser des huiles essentielles dans une pièce. Un diffuseur suffit pour une pièce de 20 m² et permet d’assainir la pièce tout en traitant les problèmes respiratoires.

Diffuseur électrique Florame

Un diffuseur électrique coûte entre 50 et 70€, on verse quelques gouttes du mélange à diffuser dans le réceptacle en verre, et on règle la vitesse de diffusion à l’aide de la molette. 10 minutes suffisent largement pour assainir la pièce et dégager les voies respiratoires. Attention à ne pas le mettre trop près de la cage, il est inutile que les rats aient « le nez dessus » pour que ce soit efficace. Si le diffuseur est placé trop près d’eux, les huiles essentielles pourraient les agresser plutôt que de les soigner.

Les huiles essentielles ne doivent en AUCUN CAS être ingérées par les rats !

Retour en haut

 

Description rapide des huiles essentielles utilisées chez le rat

Clou de girofle (Eugenia caryophyllus)

Le clou de girofle (et non pas la feuille) s’utilise principalement en cas de sinusites ou de bronchites.
Elle est déconseillée aux enfants de moins de 6 ans, sachez donc l’utiliser avec intelligence et parcimonie pour vos rats.

Principaux constituants biochimiques :

  • Phénol : eugénol
  • Esters :acétate d’eugényle

Organe distillé : boutons floraux, clous de girofle

Propriétés exploitées :

  • Anti-infectieux
  • Antibactérien à large specte et antiseptique
  • Antiviral

Synergies :

  • Action antibactérienne : l’eucalyptus radié
  • Action décongestionnante : le niaouli

Retour en haut

 

Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

L’eucalyptus radié s’utilise principalement en cas de bronchites, rhinopharyngites, sinusites, éternuements humides.
Pas de contre-indication particulière pour cette huile essentielle.

Principaux constituants biochimiques :

  • Oxydes terpéniques : 1-8 cinéole
  • Mototerpénols : α-terpineol
Organe distillé : feuilles

Propriétés exploitées :

  • Antiviral
  • Antibactérien, anti-infectieux et antiseptique des voies respiratoires
  • Expectorant et mucolytique (aide à l’évacuation des sécrétions en les fluidifiant)
  • Décongestionnant respiratoire des muqueuses et des sinus
Synergies :
  • Action antivirale : le ravintsare
  • Action antibactérienne : le clou de girofle
  • Action décongestionnante : le niaouli

Retour en haut

 

Lavande vraie (Lavandula officinalis / lavandula angustifolia / lavandula vera)

La lavande vraie s’utilise pour tout, ou presque, chez les humains. Pour les rats, étant donné que l’utilisation est limitée aux diffusions/inhalations, on l’utilise principalement pour les bronchites ou poumons encombrés.
Pas de contre-indication particulière pour cette huile essentielle.

Principaux constituants biochimiques :

  • Monoterpénols : linalol
  • Esters : acétate de linalyle
Organe distillé : somités fleuries

Propriétés exploitées :

  • Antiseptique et antibactérienne (particulièrement pour les bronches et les poumons)

Retour en haut

 

Niaouli (Melaleuca quinquenervia cineolifera)

Le niaouli s’utilise principalement en cas de bronchites, sinusite et laryngites.
Elle est déconseillée aux enfants de moins de 3 ans, sachez donc l’utiliser avec intelligence et parcimonie pour vos rats.

Principaux constituants biochimiques :

  • Oxydes terpéniques : 1-8 cinéole
  • Monoterpénols : α-terpinéol
  • Sesquiterpénols : viridiflorol
Organe distillé : feuilles

Propriétés exploitées :

  • Antiviral
  • Anti-infectieux
  • Permet de faire baisser la fièvre

Synergies :

  • Action expectorante et antivirale : l’eucalyptus radié

Retour en haut

 

Ravintsare (Cinnamomum camphora)

Le ravintsare s’utilise principalement en cas de bronchites importantes ou de rhinopharyngites.
Pas de contre-indication particulière pour cette huile essentielle.

Principaux constituants biochimiques :

  • Oxydes terpéniques : 1-8 cinéole
  • Alcools terpéniques : terpinéol
  • Terpènes : pinènes

Organe distillé : feuilles

Propriétés exploitées :

  • Antiviral
  • Anti-infectieux, permet d’éviter la surinfection lors d’une maladie virale
  • Expectorant

Utilisations en synergie avec d’autres huiles essentielles :

  • Action expectorante et antivirale : l’eucalyptus radié

Retour en haut

 

Les « recettes » d’huiles essentielles

Problèmes respiratoires, voies hautes

Éternuements humides

  • Eucalyptus radié et clou de girofle
Pour une inhalation humide : 1 goutte d’eucalyptus radié, 1 goutte de clou de girofle
Pour des aérosols : faire un mélange moitié eucalyptus radié, moitié clou de girofle, 1 goutte de ce mélange
Pour une inhalation sèche : 1 goutte d’eucalyptus radié, 1 goutte de clou de girofle
En diffusion : 10 gouttes d’eucalyptus radié, 10 gouttes de clou de girofle

Éternuements humides, nez encombré

  • Eucalyptus radié, clou de girofle, niaouli
Dans un flacon ambré vide, préparer un mélange respectant ces proportions : 2/5 eucalyptus radié, 2/5 clou de girofle, 1/5 niaouli
C’est-à-dire que pour un total de 5 gouttes, il y aura 2 gouttes d’eucalyptus radié, 2 gouttes de clou de girofle, et 1 goutte de niaouli, pour un total de 50 gouttes, il y aura 20 gouttes d’eucalyptus radié, 20 gouttes de clou de girofle et 10 gouttes de niaouli.
Pour une inhalation humide : 2 à 3 gouttes de ce mélange
Pour des aérosols : 1 à 2 gouttes de ce mélange
Pour une inhalation sèche : 1 à 2 gouttes de ce mélange
En diffusion : une quinzaine de gouttes

 

Problèmes respiratoires, voies basses (poumons, bronches)

Bronchite

  • Eucalyptus radié, ravintsare
Pour une inhalation humide : 2 goutte d’eucalyptus radié, 1 goutte de ravintsare (Rappel : on ne fait pas d’inhalations humides à un rat en détresse respiratoire)
Pour des aérosols : 1 goutte d’eucalyptus radié, 1 goutte de ravintsare (Rappel : pas d’aérosols à un rat en détresse respiratoire sans avis vétérinaire)
Pour une inhalation sèche : 1 goutte d’eucalyptus radié, 1 goutte de ravintsare
En diffusion : 10 gouttes d’eucalyptus radié, 10 gouttes de ravintsare

 

Pneumonie

  • Eucalyptus radié, lavande vraie, niaouli, ravintsare
Dans un flacon ambré vide, préparer un mélange respectant ces proportions : 1/4 eucalyptus radié, 1/4 lavande vraie, 1/4 niaouli, 1/4 ravintsare
Pour une inhalation humide : 4 à 5 gouttes de ce mélange (Rappel : on ne fait pas d’inhalations humides à un rat en détresse respiratoire)
Pour des aérosols : 2 à 3 gouttes de ce mélange (Rappel : pas d’aérosols à un rat en détresse respiratoire sans avis vétérinaire)
Pour une inhalation sèche : 2 gouttes de ce mélange
En diffusion : une quinzaine de gouttes

 

Les huiles essentielles pour les problèmes de peau

Pododermatite

  • Lavande vraie
Dans un flacon en verre ambré, préparer un mélange d’huile végétale de calendula et de lavande vraie dosée à 5%.
C’est-à-dire que pour 100 mL de préparation, il y a 5 mL de lavande vraie.
Secouer pour homogénéiser le mélange.
Appliquer quelques gouttes sur la pododermatite et masser pendant 2 à 5 minutes. L’application est à renouveler 3 fois par jour.

Retour en haut

 

Nettoyer sa cage

Lire l’article sur le nettoyage de la cage

Les huiles essentielles que l’on peut utiliser pour le nettoyage :
– Citron (Citrus limomum) : antiseptique, bactéricide, antiviral
– Eucalyptus radié : antiviral et antibactérien
– Lavande vraie : antiseptique et odeur parfumée
– Lavandin (Lavandula burnatii super) : microbicide, bactéricide
– Tea tree (Melaleuca alternifolia) : antibactérien à large spectre, antiviral, antiparasitaire, antifongique

  • Vinaigre blanc et huiles essentielles

Les huiles essentielles que j’utilise pour nettoyer la cage et les accessoires de mes rats sont différentes de celles utilisées pour les problèmes respiratoires.

Elles doivent obligatoirement être rincées à l’eau claire afin d’éviter tout risque d’ingestion ou de brûlures des voies respiratoires.

Dans 1L de vinaigre blanc, ajouter 30 gouttes d’huiles essentielles (une seule ou un mélange des huiles ci-dessus). Secouer pour bien répartir les huiles essentielles dans le vinaigre blanc.

J’utilise ici un mélange composé de 10 gouttes de citron, 10 gouttes de lavande vraie et 10 gouttes de tea tree que je verse dans un pulvérisateur, avec 1L de vinaigre blanc. Je pulvérise ensuite ce mélange sur les accessoires et dans le bac de la cage, puis j’ajoute de l’eau chaude (favorise l’action du vinaigre blanc), je laisse agir un petit peu et je frotte avec une éponge, pour ensuite rincer à l’eau claire.
  • Bicarbonate de soude, vinaigre blanc, huiles essentielles
Recette partagée et utilisée régulièrement par Diane.
Mélanger dans un grand récipient :
- 3L d’eau chaude
- 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
- 3 à 6 cuillères à soupe de vinaigre blanc selon les besoins
- 1 cuillère à soupe d’huiles essentielles (choisir parmi celles citées ci-dessus)
Bien mélanger et transvaser dans un pulvérisateur. Le mélange se conserve très bien (conserver l’excédent dans des bouteilles à l’abri de la lumière et de l’humidité).
N’oubliez pas de rincer à l’eau claire et d’essuyer.

Retour en haut