Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement

La vieillesse chez le rat

Cet article a été rédigé par Darhya. Elle m’a gentiment autorisé à l’exploiter sur PARatSite (je me suis permise de modifier un peu certaines tournures de phrases et d’y ajouter quelques petits compléments). Cet article n’est bien évidemment pas libre de droits, il n’appartient qu’à son auteur.

Les rats ne deviennent pas vieux au même âge mais ça commence généralement aux alentours de leur deuxième année. Le rat bouge moins, dort plus, se nettoie moins bien et peut parfois se mettre à mordre ou s’isoler. Dans ce cas, une visite chez le vétérinaire s’impose afin de vérifier qu’il ne souffre pas. Avec la vieillesse certains se font embêter par les plus jeunes et il faut alors les isoler seul ou avec un autre rat calme. Votre rat aura besoin de soins spécifiques, d’une attention particulière et de beaucoup d’amour pour finir tranquillement sa vie.

La parésie et les traitements possibles

Quasiment tous les vieux rats se paralysent du train arrière. Au début, le rat va avoir une démarche de « canard », son train arrière va s’affaisser et il va perdre de la masse musculaire ce qui le rendra « maigre ». Puis les doigts des pattes arrières vont se rétracter, les pattes vont perdre leur masse musculaire et le rat se traînera à l’aide des membres antérieurs, vivant sur le côté de l’arrière du corps. Certains se paralysent d’abord de l’avant, les empêchant de se déplacer, de se nourrir et de se laver. Il faut alors absolument consulter un vétérinaire pour envisager un traitement.

 

La parésie

« La parésie est un déficit moteur défini par une perte partielle des capacités motrices d’une partie du corps (limitation de mouvement, diminution de la force musculaire), parfois transitoire d’un ou de plusieurs muscles par opposition à la paralysie ou plégie, qui est elle caractérisée par la perte totale de motricité d’une partie du corps. » (Source : Wikipédia)

En cas de parésie, il faut modifier sa cage :

– Lui offrir plus de place au sol, la hauteur étant moins importante du fait que le vieux rat ne pourra rapidement plus grimper (ça peut prendre plusieurs mois quand même). Il faudra mettre des hamacs dans les espaces vides de la cage pour éviter les chutes s’il grimpe toujours et mettre des échelles peu inclinées et non trouée pour l’aider à grimper et à descendre.

– Tout mettre à sa hauteur : gamelle, biberon, maison, etc. de manière à ce qu’il n’ait pas à grimper ou à faire trop d’efforts pour atteindre ce qu’il souhaite.

La parésie se soigne pour soulager les douleurs et améliorer l’état du rat mais on ne peut pas la résoudre.

 

Les traitements possibles

/!\ Attention, tous ces médicaments doivent être prescrit par un vétérinaire ! /!\

Aux premiers symptômes de parésie, voyez avec votre vétérinaire pour un diurétique, des vitamines B1 et B6, un anti-douleur, un traitement contre l’arthrose et les rhumatismes voire un oxygénateur en fonction de ce dont votre rat a besoin en cure ou sur la durée.

– Le diurétique permet au rat d’uriner plus facilement car avec l’âge il le sent moins et fait donc moins, d’éliminer plus facilement les déchets sans forcer sur les reins car le rat vivant majoritairement couché cela favorise les infections urinaires qui peuvent être mortelles.

– Entre autres, les vitamines B1 et B6 sont utiles pour le système nerveux, évitent les contractures musculaires dues à la parésie et à la fonte musculaire, agissent au niveau de l’hémoglobine et nettoient l’excès de glucides non évacués.

– L’anti-douleur est généralement un anti-inflammatoire. Il faut toujours l’utiliser combiné à un pansement gastrique. Il ne faut pas en donner trop souvent au rat (à voir avec votre vétérinaire).

– On peut donner un autre anti-douleur qui agit sur les muscles sans être un anti-inflammatoire et qui ne nuit donc pas à l’estomac. C’est un traitement de fond visant à soulager les muscles et les articulations tout réduisant la fonte musculaire.

– Le traitement contre l’arthrose et les rhumatismes soulage le rat et lui permet de mieux se déplacer malgré sa parésie. Il est, entre autres, composé de chondroïtine. Il semblerait que ce traitement fasse prendre un peu de poids au rat.

– L’oxygénateur permet de mieux oxygéner le cerveau en augmentant le flux sanguin et ainsi de booster le rat. Attention, en cas de tumeur, c’est elle qui en bénéficiera et son évolution sera alors accélérée !

– On peut aussi lui donner du jus de canneberge qui aide à lutter contre les infections urinaires.

– Si le rat est paralysé et se traîne, il faut penser à lui mettre une crème (à voir avec un vétérinaire) pour éviter les irritations et les escarres dus aux frottements. Il faut lui en mettre sur les pattes arrières et les cuisses.

 

Les massages et exercices stimulants

Vous pouvez masser doucement ses pattes et lui faire faire un peu de gymnastique douce en reprenant les mouvements de marche. Cela le soulagera et lui laissera un peu de souplesse au niveau des articulations et lui permettra de moindre perdre de masse musculaire. C’est à faire quotidiennement et ça les aide réellement mais ils perdent très rapidement en cas d’arrêt.

Si les doigts des pattes se recroquevillent, massez-les et faites les bouger doucement. Vous pouvez, si votre vieux rat est assez en forme, le tenir debout sur votre main : il repoussera votre main avec ses pattes arrières les faisant donc travailler. Ne forcez pas, quelques mouvements suffisent à le maintenir en forme sans le fatiguer.

Massez bien les membres avant de les manipuler pour chauffer les muscles et les articulations. N’oubliez pas qu’hormis pendant ces moments là, leur activité est quasiment nulle. Un bain tiède peut également les soulager.

 

L’hygiène du rat

Paralysé, il peine à se laver correctement voire ne le peut plus car il n’atteint plus l’endroit comme c’est le cas pour les oreilles ou pour le sexe. De plus, ne pouvant plus se mouvoir comme il le souhaite, il s’urine souvent dessus. Il faut donc, en fonction de l’état de votre rat, le laver. N’utilisez pas de coton qui pluche et risque de coller, préférez un gant ou des compresses.

– Pour lui laver les pattes postérieures, utilisez un gant humide et n’oubliez pas de nettoyer ses griffes et de les couper ou limer si elles sont trop longues. Avec l’âge, elles ont tendance à s’épaissir. Il faut alors faire attention à ne pas trop en couper au risque de les casser et préférer les limer.

– Pour le corps, utilisez aussi un gant humide et séchez bien votre rat ensuite. Des pellicules blanches apparaissent souvent lorsque l’hygiène du rat n’est pas correcte surtout si votre rat vit seul et n’a plus ses compagnons de cage pour le laver.

– S’il s’urine dessus, séchez-le dès que vous le pouvez afin d’éviter la prolifération de bactéries. L’entre pattes est une région sensible qui s’irrite et s’infecte facilement. Aussi, nettoyez-le à l’aide d’une compresse imbibée de bétadine rouge et essuyez-le à l’aide d’une autre compresse 1 ou 2 fois par jour. Vous pouvez le nettoyer à l’eau claire le reste du temps.
S’il est irrité, il est nécessaire de lui mettre une crème apaisante et cicatrisante (à voir avec votre vétérinaire).

– Concernant les oreilles, procurez-vous une lotion nettoyante chez votre vétérinaire. Versez quelques gouttes dans l’oreille, le rat va secouer la tête remontant la cire. Il vous reste à passer délicatement un coton tige imbibé de lotion pour la retirer et un sec pour sécher l’oreille (attention à ne pas enfoncer le coton tige dans le conduit auditif, vous risqueriez d’enfoncer les saletés et de blesser votre rat). Pensez aussi à nettoyer les autres creux du pavillon de l’oreille ainsi que les parties extérieures.

– Examinez la propreté de ses dents. Il arrive souvent que des saletés s’accumulent entre les incisives. Pensez aussi à vérifier leur longueur. Le vieux rat s’alimentant moins de nourriture dure, ses dents s’usent moins. Si elles sont trop longues, le vétérinaire les coupera afin d’éviter que le rat ne puisse plus se nourrir ou que ses dents ne percent son palais

– Vérifiez que le sexe de votre de rat est propre. Pour le nettoyer, utiliser une compresse imbibée de sérum physiologique.
Pour les femelles, veillez à ce qu’il n’y ait pas de pertes. Vous pouvez nettoyer l’orifice du sexe et la vulve.
Pour les mâles, sortez doucement le sexe du fourreau pour le nettoyer.
Nettoyez également la zone autour du sexe.
Les vieux mâles ont souvent un bouchon blanc qui se forme sur le sexe. Enlevez-le doucement une fois le sexe en partie sorti. Ce bouchon peut être dû à un problème rénal, à une déshydratation ou à un manque d’hygiène.
En cas d’odeur, consultez un vétérinaire, ce pourrait être une infection urinaire, un abcès, etc.

 

L’hygiène de la cage

Ayant une hygiène moindre, il faut nettoyer son lieu de vie plus fréquemment. Offrez-lui des tissus propres quotidiennement afin qu’ils ne soient pas humides et qu’il puisse s’y réchauffer. Nettoyez régulièrement le biberon et les gamelles afin de tuer les bactéries s’y trouvant et désinfectez ses accessoires au vinaigre blanc (rincez abondamment, sinon la peau de votre rat peut être sérieusement irritée).

 

La santé

Il faut donc veiller à ce qu’il vive dans un environnement étudié selon ses besoins et à le nettoyer régulièrement. Il faut aussi surveiller son état de santé car à cet âge avancé, encore plus qu’avant, les maladies évoluent très rapidement.

– Surveillez que votre rat boive bien, surtout en période chaude (les rats supportent mal la chaleur vers 25°C). Aidez-le à boire en lui proposant régulièrement de l’eau avec du miel, du sirop, de la compote, du jus de fruits ainsi que des fruits et légumes gorgés d’eau et des soupes. Laissez-lui toujours un biberon ou une gamelle d’eau qu’il ne puisse renverser à sa portée.

– S’il est déshydraté, achetez un réhydratant chez le vétérinaire qui vous donnera la posologie (en injections sous cutanées ou une poudre à mélanger à de l’eau). N’attendez pas, la déshydratation affaiblit votre animal et peut rapidement le conduire à la mort.

– Faites aussi attention à ses yeux, son museau, sa respiration, etc, tâtez son corps à la recherche de boules (tumeurs, abcès, kystes…) et désinfectez les blessures. Tout ce qui vous semble anormal peut être un début de maladie. N’hésitez pas à consulter un vétérinaire en cas de doute. A un âge avancé, il faut cibler directement un traitement costaud plutôt que de laisser le système immutabilité trop faible du vieux rat combattre.

– Faites encore plus attention aux variations de températures et aux courants d’air. Les vieux rats ont certes besoin de plus de chaleur car leur métabolisme fonctionne moins bien mais rien ne sert de monter la température, des tissus chauds suffisent. Les vieux rats supportent mal la chaleur.

– Vérifiez aussi régulièrement que votre rat ne soit pas en hypothermie. Si c’est le cas, placez des bouillottes autour de lui pour le réchauffer et pensez à l’hydrater. Si sa température ne remonte pas rapidement, emmenez-le chez un vétérinaire.

 

La nourriture

Ne modifiez pas les apports de protéines et de lipides du mélange de votre rat. 13-15% de protéines et 3-4% de lipides conviennent.

– Si vous baissez le taux de protéines, votre rat craindra moins de fatiguer ses reins à éliminer le surplus de protéines qu’il n’utilise plus autant étant donné qu’il se déplace moins mais il aura aussi moins de protéines pour maintenir le restant de ses muscles et perdra d’autant plus sa masse musculaire s’il est paralysé.
Si vous augmentez le taux de protéines cela risque de fatiguer ses reins mais il aura plus de matières pour nourrir ses muscles. Donc maintenez-les aux même taux.

– Augmentez cependant le taux de glucides dans son alimentation afin de maintenir sa forme et son poids tout en le nourrissant.

– Donnez-lui des fortifiants régulièrement (fortimel ou fortolC+ ou rénutryl, vitamines, levure de bière, germes de blé, etc.).

– Vous pouvez aider son système immunitaire en lui donnant par exemple de l’échinacée, de la gelée royale ou du pollen.

– Mieux vaut éviter de donner de l’eau du robinet car elle est souvent calcaire et abîme les reins.

N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pour aider votre vieux rat à bien finir sa vie.