Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement

Faire opérer son rat

Les rats sont des animaux sensibles aux tumeurs et aux abcès. Il est parfois nécessaire de les faire opérer. Cet article a pour objectif de vous aider à préparer au mieux le pré et post opératoire.

L’anesthésie

L’anesthésie peut être de trois types :

  • par injection
  • gazeuse
  • mixte : injection + gaz

Les rats récupèrent généralement plus rapidement après une anesthésie par injection, mais celle-ci est tellement délicate à doser chez le rat (la moindre erreur lui est fatale) que l’on recommande généralement les anesthésies mixtes ou gazeuses.

Si votre vétérinaire maitrise parfaitement son sujet, il n’y a pas de problème pour une anesthésie par injection. Néanmoins, la plupart des cliniques spécialisées NAC opèrent à l’anesthésie gazeuse.

Quoi qu’il en soit, parlez-en avec votre vétérinaire avant l’opération. N’hésitez pas à lui demander s’il a un bon taux de réveil. Il est très important de faire confiance à son vétérinaire pour une opération…

 

Le pré-opératoire

L’opération est programmée ? Il ne vous reste plus qu’à tout préparer pour qu’elle se déroule au mieux.

La première chose importante à savoir est qu’un rat ne peut pas vomir, ils n’ont pas un système digestif qui le leur permet. Il n’est donc pas utile que votre rat soit a jeun. Au contraire, le laisser manger avant l’opération lui permettra d’affronter cette épreuve avec plus de ressources et facilitera le réveil. Ne le gavez pas non plus, mais laissez-lui accès à la gamelle comme habituellement, idem pour le biberon.

Il vous faudra préparer sa cage de convalescence, dans laquelle il logera le temps de la cicatrisation. Choisissez une cage de préférence sans étage et pas trop haute, pour éviter qu’il ne tire sur sa cicatrice en grimpant.
Ne mettez pas de litière au fond, mais des serviettes de bain ou du sopalin, pour éviter les infections.

Au niveau de la nourriture, faites le plein de bonnes choses appétentes ! Blédine, crème fraiche, pâté pour perroquet, pâté pour chat/chaton (chez le vétérinaire de préférence, de bien meilleure qualité qu’en grande surface), Rénutryl ou Nutrigel, maïs, jambon, thons, etc.

Vous pouvez également préparer une bouillotte et une petite boite de transport, qui serviront en cas d’hypothermie au réveil.

 

Le post-opératoire

Vous venez de récupérer votre rat, il est encore dans le pâté ? C’est normal, surtout si l’anesthésie était gazeuse.

Ne lui donnez pas à manger ni à boire tout de suite, il faut lui laisser le temps de se réveiller convenablement, il risquerait de faire une fausse route.

La première chose à surveiller est l’hypothermie. Si vous sentez que votre rat n’arrive pas à réguler sa température, placez-le dans une boite de transport posée sur une bouillotte et surveillez que sa température remonte.

Une fois qu’il sera à peu près bien réveillé, présentez-lui sa gamelle de nourriture et son biberon d’eau. N’oubliez pas qu’il a besoin de forces pour sa convalescence, on ne chipote pas sur les à côtés !

Les soins dépendent des vétérinaires. En règle général, vous aurez de la bétadine à appliquer matin et soir, et un antibiotique + un anti inflammatoire à donner contre la douleur et les infections. Certains vétos, comme le mien, appliquent un pansement transparent sur la plaie, ce qui permet de la protéger durant quelques jours et se passer de bétadine. Certains vétos ne prescrivent pas d’antibios. Bref, quoi qu’il en soit, réferez-vous à ce qu’il vous prescrira.

 

La cicatrisation

Le parcours du combattant : les fils !!! Certains rats n’y touchent pas du tout, tandis que certains se font un malin plaisir de les arracher un par un. Mon vétérinaire fait des points internes et un surjet externe, ce qui permet de garder la plaie fermée même si le rat s’attaque au surjet. Il sera peut-être nécessaire de faire un bandage à votre rat (voir La technique du saucisson, employée sur Gustin), ou de lui préparer une petite colerette (je ne suis pas trop pour cette solution car je trouve qu’elle gêne beaucoup l’animal dans sa vie quotidienne, notamment pour se nourrir et pour boire).

Certains vétérinaires utilisent du fil résorbables, d’autres du fil que vous devrez aller faire retirer, ou bien encore des agrafes, qu’il faudra également aller faire retirer. Dans tous les cas, il faut compter environ 15 jours pour la cicatrisation complète de la plaie, parfois un peu plus quand le rat y touche. Au bout de 7 jours, la plaie est normalement refermée, au moins partiellement.

 

Le prix

Le prix d’une opération dépend du cabinet et du type de l’opération. A Paris, pour l’ablation d’une tumeur, il faut compter environ 100€. En Province, les tarifs tournent plutôt autour de 60€.

Pour une castration, c’est environ 80€. Et pour une ovario-hystérectomie, comptez plutôt 150€.

Ajoutez à cela la consultation pré-opératoire et post-opératoire (qui sont parfois offertes, et parfois non…).

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif, car c’est extrêmement variable… Quoi qu’il en soit, prenez le temps de bien vous renseigner sur le vétérinaire qui opèrera votre rat, et n’allez pas forcément « au moins cher », car la moindre erreur pourra être fatale à votre rat (a contrario, les tarifs les plus chers ne sont pas forcément garants d’une réussite).