Rechercher
Archives des billets
Retrouvez-moi sur...
Bouton Forum Rats

Bouton Facebook

Bouton Pavillon Rongeurs

W3C & Référencement

Aérosols, mode d’emploi

Cette page est destinée à vous aider à utiliser un appareil conçu pour réaliser des séances d’aérosols, appelé « nébulisateur » ou « nébuliseur ».

C’est un appareil que l’on peut trouver à l’achat sur Internet ou en pharmacie, dont les prix varient énormément (ça va de 30€ à 300€, selon l’appareil).

On peut également le louer à la semaine en pharmacie, pour des prix variant entre 10 et 30€ la semaine, selon la pharmacie (je vous conseille d’en faire plusieurs et de demander les prix)

 

L’appareil et les consommables

Un nébulisateur seul ne suffit pas, il s’agit uniquement de l’appareil qui propulse de l’air. Il est nécessaire d’acheter avec des consommables, composés généralement d’un flexible, d’une chambre qui contiendra les produits, et d’un masque et/ou d’un embout.

Voici des photos de l’appareil que j’ai acheté, qui est un appareil destiné à une utilisation personnelle :

Et la photo des consommables fournis avec :

J’ai acheté mon appareil sur un site médical pour une cinquantaine d’euros frais de port inclus, n’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus. Il est un peu bruyant, mais pas beaucoup plus que celui que j’ai loué en pharmacie. Il est léger et peu encombrant. Par contre, les consommables fournis avec ne me permettaient pas de faire une installation facile pour un rat, j’ai donc du utiliser ceux que j’avais acheté avec l’appareil loué en pharmacie, et faire un petit bricolage pour m’en servir facilement :)

 

Les produits à utiliser

L’avantage d’un nébulisateur par rapport à une séance d’inhalations classiques, c’est que l’on peut utiliser des médicaments en plus des huiles essentielles. En effet, les bulles d’eau formées par un nébulisateur sont beaucoup plus fines que celles formées par la vapeur d’eau, et permettent une meilleure absorption par l’organisme.

On peut ainsi utiliser des antibiotiques, des corticoïdes, des mucolytiques… Bref, c’est à voir avec votre vétérinaire.

A titre d’exemple, voici le traitement qui m’a été prescrit par mon vétérinaire dans le cas d’une pneumonie :

– cortisone (déxaméthasone, 0,5mL)
– ventoline (salbumatol, 0,25mL)
– mucomystendo (Acétylcystéine, 0,5mL)
– huiles essentielles : eucalyptus radié, clou de girofle, niaouli (2 gouttes de chaque)

On aurait pu y ajouter l’antibiotique également, mais je le faisais par injection.

 

Réalisation d’une séance d’aérosols

L’installation de l’appareil nécessite un peu d’adresse pour l’adapter à un rat et dépend plus ou moins du matériel que vous avez à votre disposition.

Pour ma part, j’ai eu la « chance » dans mon lot de consommables d’avoir un embout qui s’adapte parfaitement à l’une de mes boites de transport.
J’ai donc juste mon embout à coincer entre deux barreaux, que je fixe sur la chambre, elle-même reliée par le flexible au nébulisateur.
Il me suffit ensuite de recouvrir le tout d’une grande couverture en polaire, et le tour est joué !

  1. Dans la chambre, placez les produits nécessaires aux aérosols. Il faut y ajouter du sérum phy, j’en ajoute généralement 2 à 3mL, mais référez-vous à votre ordonnance ou passez un coup de téléphone à votre vétérinaire.
  2. Fixez l’embout à utiliser sur la chambre et placez l’embout sur votre boite de transport.
  1. Reliez ensuite la chambre et le nébulisateur par le flexible.
  2. Recouvrez d’une grande couverture ou serviette, en veillant à laisser tout de même une ouverture pour que le rat n’étouffe pas.
  3. Branchez le nébulisateur et laissez tourner. Je procède généralement à des séances de 15 minutes, mais là encore, prenez conseil auprès de votre vétérinaire. A la fin de la séance, normalement, tout le produit a été utilisé. Pour ma part, je place généralement ma tête sous la serviette de manière à être à côté du rat, qui sera probablement stressé par le bruit de la machine (que j’essaie d’éloigner au maximum de la boite de transport)
  4. Ne sortez pas votre rat tout de suite après la séance, laissez-le encore deux ou trois minutes sous la couverture, pour qu’il puisse inhaler les dernières brumes.